Journée mondiale du Cœur : Nutrition, santé et bien-être au centre des discussions
0
 

Écouter
Journée mondiale du Cœur : Nutrition, santé et bien-être au centre des discussions

Journée mondiale du Cœur : Nutrition, santé et bien-être au centre des discussions

Boris Odilon BLE/RTI Info | Lu 1381 fois | Publié

En prélude à la Journée mondiale du Cœur prévue le 29 septembre, Nestlé Côte d'Ivoire a convié des professionnels de la santé à un panel sur les défis de la nutrition, de la santé et du bien-être. Ensemble, ils ont réfléchi sur les solutions pour l'amélioration de la santé des populations et les mesures à mettre en place pour contribuer à la réduction de la mortalité liée aux maladies cardiovasculaires.

Une centaine de spécialistes africains du secteur de la santé ont participé ce jour à Abidjan, à un colloque autour du trinôme « Nutrition, santé et bien-être ». Originaires de la Côte d’Ivoire, de la Guinée et du Sénégal, ils avaient pour objectif principal de trouver des solutions pour contribuer à la réduction de la mortalité liée aux maladies cardiovasculaires.

« Nous avons réuni d'éminents spécialistes de la sous-région pour échanger, parler des questions qui touchent la sante, la nutrition et le bien-être. Nous avons bien voulu participer car nous sommes engagés dans tout ce qui touchent à la santé, à la nutrition et au bien-être » a indiqué Thomas Caso, Directeur général de Nestlé Côte d’Ivoire.

Biochimistes, néphrologues, nutritionnistes, cardiologues ont pendant une demi-journée, fait le point sur les différents problèmes liés à l’alimentation, la nutrition. Il en ressort que « des problèmes alimentaires existent toujours dans la sous-région, mais ça va mieux qu'il y a 30 ans » selon Dr Ballo Younoussa venu de la Guinée. « Les gens arrivent à manger mais la question qui se pose est celle de la qualité, la nutrition. Une bonne nutrition conditionne une meilleure santé. Une bonne santé provoque le bien-être et le développement » a-t-il ajouté.

Concernant les dangers que représentent les produits issus de l’industrie de la grande distribution, les spécialistes ont appelé à une prise de responsabilité collective. « L’industrie de la consommation encourage les populations à ne pas aller à l'excès. Ce qui nous donnent les maladies, c'est notre mode de vie. Le stress, la sédentarité, le manque d'activité physique et la malbouffe » soutient le Professeur Monde Absalone. « Il faut avoir une hygiène alimentaire saine. Est ce qu'on mange aux heures qu'il faut ? Est ce qu'on mange les 3 repas par jour ? Les maladies métaboliques sont aussi liées aux facteurs génétiques » a-t-il soutenu.

Ce qu’il faut retenir de ces travaux, c’est qu’une bonne hygiène de vie nous amène à prévenir les maladies cardiovasculaires ainsi que les pathologies rénales. « La prise en charge des maladies est plus coûteuse que la prévention » ont affirmé les professionnels de la santé qui préconisent la sensibilation.

La Journée mondiale du Cœur sera célébrée ce samedi 29 septembre 2019 au Complexe Jessie Jackson de Yopougon.

 

Boris Odilon BLE
odilon.ble@rti.ci

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

CAN 2021 (Éliminatoires) : La Côte d’Ivoire s’impose face au Niger (1-0) grâce à un but de Franck Yannick Késsié.

Algérie: les candidats à la présidentielle signent une charte d'éthique

Afrique du Sud: 180 demandeurs d'asile détenus pour être entrés de force dans les bureaux du HCR

Soudan : Verdict le 14 décembre dans le procès de Omar Al-Béchir accusé de corruption

RDC : Des opposants appellent l’Union européenne à sanctionner 14 personnalités proches de Joseh Kabila