Le Ministère du Commerce et de l’Industrie lance le processus de labellisation de l’Attiéké des lagunes et du pagne Baoulé
0
 

Écouter
Le Ministère du Commerce et de l’Industrie lance le processus de labellisation de l’Attiéké des lagunes et du pagne Baoulé

Le Ministère du Commerce et de l’Industrie lance le processus de labellisation de l’Attiéké des lagunes et du pagne Baoulé

RTIinfo/Corine Adjobi Nobou | Lu 1613 fois | Publié

Le Ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, a lancé le processus de labellisation de l’attiéke des lagunes et du pagne Baoulé en indications géographiques protégées (IGP), le samedi 23 novembre 2019 en marge de la 5ème édition du Salon international de l’agriculture et des ressources animales d’Abidjan (SARA).

Après plusieurs démarches des autorités ivoiriennes, notamment du ministère du commerce et de l’industrie, l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) va délivrer l’indication géographique protégée ou le titre de propriété intellectuelle pour l’Attiéké des lagunes et le pagne baoulé qui constituent les produits pilotes de ce processus.

En effet, ce sont au total 70 produits de Côte d’Ivoire qui ont été répertoriés comme typiques et en voie d’être labellisés. Il s’agit, des poteries de Katiola, du cacao de Soubré, de la toile artisanale de Korhogo, du riz et du café des montagnes de Man, de la mangue Kenth de Korhogo.

Le Ministre du commerce et de l’industrie, Souleymane Diarrassouba a saisi l’occasion pour exhorter les inventeurs à déposer auprès de l’Organisation Ivoirienne de la Propriété Intellectuelle (OIPI), les différentes marques et appellations de leurs produits afin d’éviter tout plagiat. "Tout ceci vous permet d'être reconnu en tout moment lorsqu’il y a des difficultés par rapport à la fraude ou à la contrefaçon", a-t-il indiqué.

Concernant les indications géographiques protégées (IGP), le ministre a déclaré que "c’est un instrument juridique qui permet d’affirmer l’identité culturelle et le savoir-faire des populations, à structurer une organisation professionnelle et économique autour des produits concernés ». Avant de relever que « les IGP permettent également d‘organiser la gestion et la défense du label et du nom d’un produit contre les usages frauduleux sur les marchés nationaux, régionaux et internationaux".

Le Directeur général l’OAPI Denis Loukou a pour sa part, soutenu que le processus de labellisation est une démarche ’’laborieuse et éprouvante’’. Toutefois il invite les producteurs dans leur activité. "Demeurez dans ce processus avec beaucoup de courage car la valeur ajoutée qu’auront vos produits à cette issue doit vous motiver" a-t- il exhorté.

Le mot attiéké est une déformation du mot "adjèkè" de la langue Ebrié parlée dans le sud de la Côte d'Ivoire. C’est un mets typiquement ivoirien fait à base de manioc. Le pagne baoulé, quant à lui, est un tissu traditionnel hérité du royaume Ashanti. Il est fort prisé par les ivoiriens à cause de ces différents motifs très souvent portés lors des cérémonies traditionnelles.

L’indication géographique protégée est un titre de propriété intellectuelle délivré par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) pour des produits de terroirs dont la qualité spécifique est liée au terroir (qualité du sol, climat), ou à des techniques particulières ou même à un savoir-faire traditionnel développé par les producteurs de cette localité.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Coronavirus: la Guinée équatoriale met en quarantaine les personnes en provenance de Chine

Coronavirus: la Guinée équatoriale met en quarantaine les personnes en provenance de Chine

La fédérale l’Organisation des femmes du Front populaire ivoirien (OFFPI) d’Issia meurt dans un incendie

Coronavirus : L’Organisation mondiale de la santé (OMS) enverra des experts internationaux en Chine

Grossesses en milieu scolaire : la responsabilité des parents d’élèves requise pour endiguer le fléau à Niakara