29e édition des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes et des filles : Mobilisation pour la tolérance zéro
0
 

Écouter
29e édition des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes et des filles : Mobilisation pour la tolérance zéro

29e édition des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes et des filles : Mobilisation pour la tolérance zéro

RTIinfo/Ollah Sekongo | Lu 1750 fois | Publié

"Violences sexuelles sur les enfants : mobilisons-nous pour la tolérance zéro" est le thème de la 29e édition des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes et des filles. L’édition 2019, présidée par la Ministre de la femme, de la famille et de l’enfant, Ramata Ly-Bakayoko se déroule du 25 novembre au 10 décembre 2019.

Dans le cadre de la 29e édition des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes et des filles, Ramata Ly-Bakayoko, ministre de la femme, de la famille et de l’enfant, a martelé sa ferme volonté "d’intensifier la lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants" qui affecte négativement la population parce que les violations sexistes que subissent les femmes et les enfants sont une violation grave des droits humains.

Selon Ramata Ly-Bakayoko, la violence qui se fait à l’égard des femmes et des enfants a des conséquences d’ordre physique, psychologique, et sur la scolarité (retard et abandon scolaire). Par ailleurs, dans l’objectif de mettre en place un changement de comportement et d’attitudes pour le respect des droits des femmes et des enfants, "des actions de communication vont s’intensifier sur tout le territoire national", a-t-elle déclarée.

Selon les données de l’Institut National de la Statistique en 2016, deux Femmes sur 5 ont subi des violences physiques, dès l’âge de 15 ans et au Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, sur 2 618 cas rapportés en 2018 dans le système national de collecte de données, 735 étaient des cas de violences sexuelles avec 517 cas perpétrés sur des enfants soit 70,34%.
Cependant, le Gouvernement mène des actions qui sont :’’ le renforcement des mécanismes de protection des femmes et des enfants à travers la sensibilisation de 345 leaders communautaires, de guides religieux, de chefs coutumiers et la création de 1138 espaces sûrs pour les jeunes filles ainsi que la mise en place de 32 bureaux d’accueil genre dans les commissariats et postes de police et la mise en place de 62 plateformes multisectorielles de lutte contre les violences basées sur le genre’’, a affirmé Ramata Ly-Bakayoko, Ministre de la femme, de la famille et de l’enfant.

Rappelons que les deux (2) dates importantes marquent le début et la fin de la campagne d’activisme. Le 25 Novembre qui est marquée par la Journée Internationale pour l’Élimination de la violence contre les Femmes, et le 10 Décembre qui s’accentue sur la Journée Internationale des Droits Humains.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Issia : La police dénonce les “auto-braquages” pendant la traite cacaoyère

Don de l’Unesco aux écoles sinistrées par les inondations à Grand-Bassam

Le nombre de décès lié à la pratique de l’avortement en Côte d’Ivoire prend des proportions inquiétantes (AIBF)

Le Programme d’actions prioritaires PAP 2020 s’articule autour de cinq axes majeurs (Communiqué)

Le Sénégal est l'invité d'honneur au 13e FEMUA qui se tiendra du 14 au 19 avril à Abidjan