Décès aux Etats-Unis du Colonel-Major Issiaka Ouattara dit "Wattao".
0
 

Écouter
Décès aux Etats-Unis du Colonel-Major Issiaka Ouattara dit

Décès aux Etats-Unis du Colonel-Major Issiaka Ouattara dit "Wattao".

Frederic Goré-Bi / RTIinfo | Lu 9025 fois | Publié

Le Colonel-Major Issiaka Ouattara dit "Wattao" est mort dans la nuit de dimanche 5 à lundi 06 janvier 2020 à New York aux Etats-Unis, selon une information confirmée par l’Etat-major général des forces armées de Côte d’Ivoire (FACI) à Abidjan. Evacué d'urgence au Maroc au début du mois de décembre après un malaise, celui qui se faisait appeler "Saha Bélé-Bélé", littérallement gros serpent en Malinké, a été ensuite transféré le 13 décembre 2019 au pays de l’Oncle Sam, où, il a rendu l’âme.

Originaire de Bouna, précisément de Doropo dans le nord-est de la Côte d’Ivoire, "Wattao" rejoint l’armée ivoirienne dans les années 1980. Il devient soldat de 2e classe en 1988 sous le régime de l’ancien président Félix Houphouët-Boigny. En 1999, il fait partie d’un groupe de jeunes soldats qui déclenche une mutinerie à la veille de la fête de Noël, qui va se transformer en un coup d’Etat militaire pour renverser Henri Konan Bédié et porter à la tête de la Côte d’Ivoire, le Général de Brigade, Robert Guéi.
 
Quelques mois après le renversement de Henri Konan Bédié, Issiaka Ouattara et quelques-uns de ses compagnons d’armes sont jetés en prison par le chef de la junte militaire qui les soupçonne de fomenter un autre coup d’Etat.

Issiaka Ouattara va profiter des évènements liés à la présidentielle d’octobre 2000 pour s’évader et se retrouver au Burkina Faso. Il va réapparaitre la nuit du 19 septembre 2002 au cours de laquelle, plusieurs hommes armés vont attaquer les principaux camps militaires du pays pour revendiquer plus de justice, d'égalité et de démocratie. C'est le début de la rébellion contre le régime de Laurent Gbagbo. De 2002 à 2011, il va diriger la compagnie "Anaconda" avec le titre de Commandant de zone. En 2008, il remplace Koné Zakaria en tant que Commandant de la zone centre-ouest avec pour principales villes sous son administration, Vavoua et Séguéla.

En 2011, après l’accession au pouvoir du Président Alassane Ouattara, il est nommé commandant en second de la Garde Républicaine, puis en 2013 commandant adjoint du Centre de coordination des opérations décisionnelles (CCDO). Un an après, le 28 août 2014, il est envoyé au Maroc pour une formation d’une durée de 10 mois à l’Académie royale militaire de Meknès, où il suit des cours d’Etat-major. A son retour, il est nommé Lieutenant-colonel. En 2018, il accède au grade de Colonel. En mars 2019, le Colonel Issiaka Ouattara est muté pour au commandement des unités rattachées à l’Etat-major général des armées.

Issiaka Ouattara est promu Colonel-major le 18 décembre 2019 lors du dernier Conseil des Ministres de l’année. Une promotion qu’il n’aura pas eu le temps de célébrer.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Guinée: Plusieurs opposants interpellés lors des manifestations à l'approche d'un référendum

Niger: deux personnes tuées par un engin explosif dans le sud-est

Bilan du PSGouv 2019 : le gouvernement salue les impacts visibles dans la vie des populations

La Côte d’Ivoire est candidate pour siéger au Conseil des droits de l’homme de Nations Unies (Porte parole du gouvernement)

Le Gouvernement adopte un décret portant approbation du plan d’urbanisme directeur de la commune d’Assinie