Journée Mondiale de la femme Rurale : La célébration officielle prévue à Korhogo le 12 Octobre prochain
0
 

Écouter
Publicite
Journée Mondiale de la femme Rurale : La célébration officielle prévue à Korhogo le 12 Octobre prochain

Journée Mondiale de la femme Rurale : La célébration officielle prévue à Korhogo le 12 Octobre prochain

Frederic Goré-Bi/RTIinfo | Lu 5310 fois | Publié

Korhogo, capitale de la région du Poro, va accueillir du 08 au 12 octobre, la célébration officielle de la journée mondiale de la femme rurale. Placée sous le thème « femme rurale et sécurité alimentaire dans le contexte post Covid-19 », cette célébration est une occasion pour le Secrétariat d’Etat chargé de l’autonomisation des femmes (SECAF), de sensibiliser les femmes et l’ensemble de la communauté sur la pérennisation de la chaîne agricole en situation post covid-19.

Célébrée dans le monde entier tous les 15 octobre, l’édition 2020 de la journée mondiale de la femme rurale va se tenir le 12 octobre prochain en Côte d’ivoire. Raison évoquée pour ce décalage : le calendrier électoral.

En effet, le 15 octobre 2020 marque le début de la campagne pour l’élection présidentielle. Compte tenu de l’importance que revêt cette date dans la marche de la nation ivoirienne, le Secrétariat d’Etat auprès du ministre de la Femme, de la famille et de l’enfant, chargé de l’autonomisation des femmes, a décidé de célébrer cette journée dédiée à la femme rurale, trois jours plus tôt.

Instituée par l’Assemblée Générale des Nations-Unies, en sa résolution 62/136 du 18 décembre 2007, la journée mondiale de la femme rurale se présente comme une tribune de reconnaissance des mérites et l’apport considérable des femmes rurales au développement socioéconomique de leur pays. Mais également comme une occasion pour sensibiliser l’opinion publique sur la nécessité de mettre en œuvre des actions plus concrètes en vue d’améliorer les conditions de vie et de travail de ces femmes.

En Côte d’Ivoire, le Secrétariat d’Etat chargé de l’autonomisation des femmes a décidé pour cette édition 2020 de la journée mondiale de la femme rurale, de mettre en exergue le rôle important que jouent les femmes rurales dans la sécurité alimentaire et le développement rural. Et ce, depuis le début de la pandémie à coronavirus.

C’est une vérité de la Lapalisse de dire que la maladie à coronavirus a des effets négatifs sur tous les secteurs d’activités.

Cet impact de la Covid-19 se fait ressentir durablement dans le milieu rural, où, il rend difficile la situation des femmes.

Ainsi donc, l’objectif visé par le thème est de sensibiliser les femmes et les partenaires techniques et financiers tant nationaux qu’internationaux sur la pérennisation de la chaîne agricole depuis la production, la transformation jusqu’à la commercialisation dans un contexte de crise sanitaire liée à la maladie à coronavirus.

A cet effet, dans le cadre du plan national de riposte contre la Covid-19, le gouvernement ivoirien a mis en place en place plusieurs fonds dont notamment celui dédié au vivrier. 1 milliard de CFA a été mis à la disposition de l’Office d’aide à la commercialisation des produits vivriers (OCPV) pour aider les acteurs de la filière à faire face à la pandémie de coronavirus.

Ce fonds est une partie du plan d’actions de l’Etat à hauteur de 4,4 milliards FCFA et 1,2 milliard FCFA de la Banque mondiale promis aux acteurs du vivrier en vue d’atténuer l’impact de la COVID 19 sur la commercialisation des produits vivriers dans les marchés locaux.

Toujours pour minimiser l’impact de la Covid-19 sur l’économie ivoirienne qui repose sur l’agriculture, l’Etat ivoirien a également mis en place le Fonds d’appui aux acteurs du secteur informel (FASI).

Crée par ordonnance du 15 avril 2020, le Fonds d’Appui aux acteurs du Secteur Informel (FASI) est doté d’un montant de 100 milliards de F CFA.

L’objectif principal du FASI est de disposer d’un cadre cohérent et structuré de financement et d’accompagnement des acteurs du secteur informel dont les activités sont fortement impactées par les mesures gouvernementales de lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus (COVID-19).

Ce sont donc 1 700 milliards qui ont été débloqués par le gouvernement au travers du Plan de Soutien Economique, Social et Humanitaire, mis en place en vue d'aider les entreprises et les ménages à faire face aux baisses de revenus liées à cette pandémie. Ce plan a pour objectif entre autres la préservation de l’outil de production et des emplois.

En plus de ce fonds, il existe le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI), piloté par la Première Dame Dominique Ouattara, qui permet aux femmes non éligibles aux systèmes de financement bancaire classique de bénéficier de crédit sans caution, sans aval, ni garantie. Le Projet de gestion novatrice du Fonds National Femme et Développement, initié par le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant et le Fonds Femme pour l’Entreprenariat Féminin dont dispose le Ministère pour la promotion des petites et moyennes entreprises (PME).

Faut-il le rappeler, c’est la ville de Zoukougbeu dans la région du Haut Sassandra qui a abrité l’édition 2019 de la journée mondiale de la femme rurale.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le gouvernement britannique a annoncé aujourd'hui une série de mesures afin de limiter le pouvoir des géants du numérique

Donald Trump dit qu'il quitterait "bien sûr" la Maison Blanche si la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle était officiellement confirmée

Le gouvernement et le secteur privé s’accordent sur les grandes lignes de l’annexe fiscale 2021

L’UEMOA dote le ministère de l’Agriculture de 26 magasins de stockage

Cinq cas d’enfants abandonnés enregistrés dans la Marahoué

Publicite
Publicite