Le Député Alain Lobognon écope de 6 mois de prison avec sursis, ses Avocats vont saisir la Cour de Cassation.
0
 

Le Député Alain Lobognon écope de 6 mois de prison avec sursis, ses Avocats vont saisir la Cour de Cassation.

RTI Info / Lacinan Ouattara | Lu 1766 fois | Publié

Le verdict du procès d’Alain Lobognon est connu. Le député de Fresco écope de six mois d’emprisonnement avec sursis. M. Lobognon a bénéficié d’une libération immédiate sur décision des Juges de la Cour d’Appel et a regagné son domicile. Mais, ses Avocats ont décidé de saisir la Cour de Cassation à l’issue du procès de ce mercredi 13 février.

Six mois de prison avec sursis et une libération immédiate. C’est la décision rendue à l’issue du procès en appel d’Alain Lobognon. Malgré ce verdict, son collectif d’avocats prévoit porter l’affaire devant la Cour Suprême, la plus haute juridiction pour un pourvoir en Cassation.  

« En réalité, cette décision pour nous, c’est couper la poire en deux. C’est mi-figue, mi-raisin. Pour nous, il est important d’aller en Cassation. On va saisir la Cour Suprême, parce qu’on estime en réalité qu’il n’y a aucun élément qui permettait de condamner notre client (…) On n’est pas totalement satisfaits nous les Avocats », a déclaré Me Affoussiata Bamba.

C’est un Alain Lobognon visiblement affaibli, mais souvent serein et souriant qui s’était présenté ce matin au Tribunal du Plateau (Abidjan) aux côtés de ses avocats après sa condamnation le 29 janvier dernier à un an de prison ferme.

Il avait été arrêté le mardi 15 janvier 2019, puis écroué à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA), suite à un tweet annonçant une probable arrestation du Député du Plateau Jacques Ehouo.

L’ancien Ministre ivoirien des Sports et des Loisirs (2012-2015) était accusé de divulgation de fausses nouvelles, d’incitation à la violence et de trouble à l’ordre public.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Urgent | Le Conseil National de Sécurité a décidé la fin de l’isolement du Grand Abidjan à partir du 15 juillet 2020.

Urgent | La fermeture des bars, boîtes de nuit, cinémas et lieux de spectacle est maintenue. (Conseil National de Sécurité

Le Conseil National de Sécurité a décidé du maintien de l’état d’urgence jusqu’au 30 juillet 2020.

Attaque de Kafolo : Création d'une zone opérationnelle défensive dans le nord pour lutter contre l’infiltration des groupes armés et terroristes

Urgent | Démission annoncée ce lundi 13 juillet du Vice-Président, Kablan Duncan (Présidence)