En visite sans le département de Kouto, Bruno Koné rassure les militants du RHDP
0
 

Écouter
En visite sans le département de Kouto, Bruno Koné rassure les militants du RHDP

En visite sans le département de Kouto, Bruno Koné rassure les militants du RHDP

Dorcas LOBA (Stagiaire) | Lu 2703 fois | Publié

Le ministre Bruno Nabagné Koné a tenu une réunion avec les responsables des structures de base du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) du département de Kouto, le vendredi 6 septembre 2019. Au cours des échanges, il a invité militants et sympathisants à se mobiliser pour le parti en 2020.

Echangeant sur les questions relatives à la bonne marche du RHDP dans la Bagoué, le nouveau Coordonnateur Général du parti au sein de la région, a incité ses animateurs locaux à se remettre au travail afin de reprendre la vision des ‘’houphouëtistes’’.

La question de l'implantation du parti au niveau régional a également été évoquée par l'émissaire du RHDP. Bruno Koné a annoncé pour bientôt, la divulgation de la liste des personnes désignées pour l'animation des sections du parti au niveau départemental, communal, sous-préfectoral et des comités de bases. « Il faut donc commencer à travailler dès aujourd'hui, à constituer vos équipes, à mettre en place vos comités, car 2020 c'est dans un an » a-t-il déclaré. Poursuivant, le ministre a aussi évoqué le bilan jugé satisfaisant du RHDP à la tête du pays.

Cette visite de Bruno Koné auprès de ses camarades militants, est la première depuis sa récente nomination comme Coordonnateur Général du parti dans la région de la Bagoué.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le Sénégal est l'invité d'honneur au 13e FEMUA qui se tiendra du 14 au 19 avril à Abidjan

Burkina: six militaires tués ce mardi dans une embuscade dans l'Est

Coronavirus: trois nouveaux cas en Allemagne (ministère bavarois de la Santé)

Les transporteurs du Gôh adhèrent au projet de création de coopérative régionale de Transport

Les populations du Kabadougou appelées à éviter d’attendre les ultimes instants dans le processus de renouvellement des CNI