La Côte d’Ivoire annonce la fermeture de ses frontières terrestres et aériennes avec le Mali (Communiqué)
0
 

Écouter
Publicite
La Côte d’Ivoire annonce la fermeture de ses frontières terrestres et aériennes avec le Mali (Communiqué)

La Côte d’Ivoire annonce la fermeture de ses frontières terrestres et aériennes avec le Mali (Communiqué)

RTI Info | Lu 5493 fois | Publié

Suite au renversement du régime de Ibrahim Boubacar Keita par des éléments des forces armées maliennes, la Côte d’Ivoire décide de la fermeture de ses frontières terrestres et aériennes avec le Mali jusqu’à nouvel ordre. L’annonce a été faite par Sidiki Diakité, Ministre de la décentralisation et de l’administration du territoire dans un communiqué publié le mardi 18 août 2020.

Cette décision intervient après celle de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) sur l’arrêt des transactions économiques et financières entre les pays membres de la CEDEAO et le Mali ainsi que la fermeture des frontières.

L’institution sous régionale condamne par ailleurs le renversement du Président Ibrahim Boubacar Keita et son gouvernement par les militaires putschistes maliens.

Dans un communiqué, le Président de l’Union Africaine Faki Mahamat a appelé les mutins au respect des institutions républicaines.

Des mouvements d’humeurs ont été constatés le mardi 18 août dans la ville garnisson de Kati à proximité de Bamako. Des éléments des Forces armées maliennes (FAMA) ont procédé à l’arrestation du Président Ibrahim Boubacar Keita, de son Premier ministre Boubou Cissé et certains responsables politiques.

Dans la nuit du mardi 18 août au mercredi 19 août 2020, Ibrahim Boubacar Keita, a annoncé sa démission et la dissolution du gouvernement. " Je souhaite qu’aucun sang ne soit versé pour mon maintien au pouvoir, c’est pourquoi, tout en remerciant le peuple malien pour son accompagnement durant ces années, j’ai décidé de quitter mes fonctions, de dissoudre le gouvernement et l’Assemblée nationale avec toutes les conséquences de droit" a déclaré l’ancien locataire du Palais de Koulouba à la télévision nationale depuis Kati.

Les militaires putschistes ont mis en place un Comité national pour le salut du peuple (CNSP). Ils appellent les populations à les rejoindre pour la création d’une transition politique civile. "Notre pays sombre de jour en jour dans le chaos, l’anarchie et l’insécurité à cause des hommes chargés de sa destinée (…) La société civile et les mouvements socio-politiques sont invités à nous rejoindre pour, ensemble, créer les meilleures conditions d'une transition politique civile conduisant à des élections générales crédibles pour l'exercice démocratique qui jettera les bases d'un Mali nouveau" a laissé entendre Ismael Wagué Chef d’État-major adjoint de l’armée de l’air.

Le Conseil de sécurité des Nations unies doit se réunir ce mercredi en urgence à huis clos sur la situation socio-politique du Mali.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le gouvernement britannique a annoncé aujourd'hui une série de mesures afin de limiter le pouvoir des géants du numérique

Donald Trump dit qu'il quitterait "bien sûr" la Maison Blanche si la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle était officiellement confirmée

Le gouvernement et le secteur privé s’accordent sur les grandes lignes de l’annexe fiscale 2021

L’UEMOA dote le ministère de l’Agriculture de 26 magasins de stockage

Cinq cas d’enfants abandonnés enregistrés dans la Marahoué

Publicite
Publicite