Côte d'Ivoire/Permis de conduire : Quelle crédibilité ?
0
 

Côte d'Ivoire/Permis de conduire : Quelle crédibilité ?

Franck KOUADIO | RTI | Lu 1783 fois | Publié

Le permis de conduire ivoirien est depuis des années en perte de crédibilité considérable. Cette situation est singulièrement liée à son mode d'obtention, émaillé de fraudes multiformes tant dans le processus conduisant aux examens que dans celui de l'édition du permis de conduire, tout comme celui du renouvellement.

Aussi, la Côte d'Ivoire a-t-elle décidé d'engager dès 1998, avec l'appui de la Banque Mondiale, la mise en place du Programme d'Ajustement et d'Investissement du secteur des transports en Côte d'Ivoire (CIPAST) en 1999. Ce programme visait la redynamisation du secteur des transports et son développement pour l'adapter au contexte mondial En application de ce programme, l'Etat va prendre des mesures pour renforcer le cadre réglementaire notamment à travers :

  •  Le décret 2002-192 du 02 avril 2002 portant institution d'un nouveau format de permis de conduire;
  •  Le décret 2002-191 du 02 avril 2002 portant approbation des documents de concession de service public pour la conception, l’exploitation et la rétrocession d’un système d’information et de gestion des permis de conduire en Côte d’Ivoire ;
  • Le décret 2002-190 du 02 avril 2002 portant approbation des documents de concession de service public pour la production des demandes de permis de conduire et des fiches d’examen ;

Mais cette réforme ne connaîtra sa phase active qu'avec l'arrivée de Dr Albert MABRI TOIKEUSSE en avril 2007 au département des Transports (arrêté n°156/MT/CAB du 07 mai 2007 portant institution du système de gestion et de pré enregistrement des demandes et des fiches d'examen du permis de conduire).

Source: Gouv.ci

 
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Soro Guillaume, ex-président de l'Assemblée nationale, a annoncé qu'il sera candidat à la présidentielle de 2020.

Madagascar: des blessés lors d'une manifestation contre un projet d'extension de la capitale

Pluies au Ghana: 28 morts et des centaines de maisons effondrées

Burkina : un policier tué dans une attaque dans l'est

Guinée: le parquet requiert 5 ans de prison ferme contre les initiateurs de la contestation