Ils perturbent les cours à Daloa et écopent de six mois de prison
0
 

Écouter
Ils perturbent les cours à Daloa et écopent de six mois de prison

Ils perturbent les cours à Daloa et écopent de six mois de prison

RTI Info/Rebecca Kouadio (Stagiaire) | Lu 2872 fois | Publié

Sept individus ont été condamnés à une peine de prison de six (6) mois chacun, le mardi 17 décembre 2019, au tribunal de Daloa. Ils se sont rendus coupables d’Intrusion dans un établissement d'enseignement.

Quatre (4) élèves, deux (2) sans emploi et un (1) couturier, âgés de 18 à 24 ans, vont passer les six (6) prochains mois derrière les barreaux. Ils sont de ceux qui ont perturbé les cours dans les établissements scolaires de la ville de Daloa le lundi 09 décembre dernier pour réclamer des congés anticipés. Dans ces manifestations d’une rare violence, Sangaré Teinan, élève en classe de terminale D a perdu la vie.

Selon l'Article 213 du Code Pénal (Section 6), « Quiconque pénètre ou se maintient dans l'enceinte d'un établissement d'enseignement sans y être habilité en vertu de dispositions législatives ou réglementaires ou y avoir été autorisé par les autorités compétentes, dans le but de troubler la tranquillité ou le bon ordre de l'établissement, est puni d'un emprisonnement de six mois à un an et d'une amende de 100.000 à 1.000 000 de francs ».

Le mercredi 11 décembre 2019, au cours d’une réunion avec les acteurs du secteur éducation et ceux de la société civile, la Ministre Kandia Camara avait promis que « tous les fauteurs de troubles identifiés, dénoncés et condamnés seront radiés des écoles de Côte d’Ivoire ». D'autres fauteurs de trouble attendent d'être jugés après cette première audience.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Présidentielle au Togo: "Je ne me sens pas l'âme d'un dictateur" indique Faure Gnassingbé

Soudan du Sud: Salva Kiir et Riek Machar se sont mis d'accord pour former un gouvernement d'union nationale

La seconde phase de déguerpissement des populations des alentours de l’aéroport d’Abidjan est prévue en mars 2020 (Gouvernement)

Le procureur de la République saisi par le gouvernement pour des propos insurrectionnels tenus à un meeting à Paris

Plus de 50 hectares d’hévéa ont été ravagés par des flammes à Bocanda