Football | CAN2019 : L’Afrique du sud élimine l’Egypte, pays organisateur
0
 

Écouter
Football | CAN2019 : L’Afrique du sud élimine l’Egypte, pays organisateur

Football | CAN2019 : L’Afrique du sud élimine l’Egypte, pays organisateur

footmercato | Lu 1684 fois | Publié

En huitièmes de finale de la Coupe d'Afrique des Nations, l'Égypte affrontait l'Afrique du Sud, ce samedi au stade international du Caire. Pris par l'enjeu, Mohamed Salah et ses coéquipiers sortent par la petite porte suite à une défaite 1-0 en fin de match. Les Bafana Bafana retrouveront donc le Nigeria en quarts de finale.

Cette édition 2019 de la CAN réserve des surprises. Alors que le Cameroun, tenant du titre, s’est fait sortir par le Nigeria (3-2), l’Égypte se devait de répondre présente pour son premier match à élimination directe. Et face à l’Afrique du Sud, les Pharaons n’avaient jamais perdu dans la compétition. Articulée en 4-2-3-1 avec un secteur offensif composé de Marwan Mohsen, Mohamed Salah, Abdallah El Said et Trezeguet, l’Égypte sortait des phases de poules avec des convictions grâce, notamment, à une solidité défensive (0 but encaissé avant cette rencontre). De son côté, l’Afrique du Sud se présentait dans un 4-4-2 en losange et misait sur ses hommes en vue tel que Thembinkosi Lorch, Lebo Mothiba ou encore Percy Tau. Dans cet écrin chauffé à blanc par les milliers de supporters égyptiens, les Rouge, Blanc et Noir démarraient avec les meilleures intentions.

Mais c’est bien les Bafana Bafana qui se créaient la première occasion du match. Parti de l’aile droite, Percy Tau repiquait dans l’axe et tentait sa chance à 25 mètres du but. Sa lourde frappe croisée était captée en deux temps par Mohamed Al Shenawi (15e). Si le début de match était en faveur de l’Égypte, les Sud-Africains jouaient crânement leur chance avec des incursions régulières dans le camp des locaux. Une nouvelle fois, c’est Percy Tau qui se montrait le plus dangereux avec un coup-franc parfaitement enroulé qui obligeait Mohamed Al Shenawi à détourner en corner (22e). L’Égypte réagissait avec un contre mené par l’inévitable Mohamed Salah (27 ans) mais Trezeguet écrasait trop sa frappe (24e). À la mi-temps, les deux équipes regagnaient les vestiaires sur un score nul et vierge, les Égyptiens étaient à la peine face à la détermination sud-africaine.

En début de seconde période, l’Égypte revenait avec d’autres intentions. Pied sur le ballon, les Pharaons tentaient des débordements à l’image d’Ahmed El Mohamady mais ni Trezeguet ni Abdallah El Saïd ne parvenaient à reprendre (50e). Peu en vue depuis le début du match, Mohamed Salah essayait de prendre le jeu à son compte mais sa lourde frappe était contrée par la défense adverse (54e). Le joueur de Liverpool insistait en servant Trezeguet, seul dans la surface, mais ce dernier trouvait les gants de Ronwen Williams (57e). L’Égypte n’arrivait toujours pas à se procurer d’occasions franches dans ce match et se retrouvait poussée dans ses retranchements par l’Afrique du Sud. Et les hommes de Javier Aguirre Onaindía ont bien failli plier sur une tête de Thulani Hlatshwayo (70e) puis sur une frappe de Thembinkosi Lorch (72e) mais Mohamed Al Shenawi restait vigilant.

Les minutes défilaient et les Égyptiens semblaient de plus en plus pris par l’enjeu. Finalement, sur un contre éclair, Thembinkosi Lorch, bien servi par Lebo Mothiba sur le côté droit, crucifiait le pays hôte du plat du pied (1-0, 85e). Dans les dernières minutes, les Sud-Africains essayaient d’enfoncer le clou, toujours en contre, car l’Égypte se découvrait en assiégeant le camp adverse, mais le score n’évoluait plus. Cruelle désillusion pour les Pharaons qui sortent par la petite porte de leur CAN. L’Afrique du Sud retrouvera elle le Nigeria en quarts de finale, mercredi prochain (21h).

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

L'ancien président par intérim du Tchad Lol Mahamat Choua est mort

Cameroun: six soldats tués par Boko Haram vendredi dans le nord (hauts responsables)

Présidentielle en Tunisie: participation de 45% au premier tour (officiel)

La CEDEAO annonce un milliard de dollars pour lutter contre le terrorisme

La plateforme politique EDS appelle à un dialogue inclusif entre les politiques et la société civile