Liberia: remise au président Weah d'un rapport sur une opération monétaire controversée
0
 

Écouter
Liberia: remise au président Weah d'un rapport sur une opération monétaire controversée

Liberia: remise au président Weah d'un rapport sur une opération monétaire controversée

AFP | Lu 1337 fois | Publié

Un rapport remis au président libérien George Weah et rendu public vendredi révèle une série d'incohérences dans la conduite d'une opération controversée lancée en 2018 par son administration pour stabiliser la monnaie nationale et enrayer l'inflation.

La présidence a annoncé jeudi soir dans un communiqué que M. Weah avait reçu le rapport commandé le 7 mars à la Commission générale des audits (GAC) sur cette opération de rachat de dollars libériens menée pour "éponger la liquidité excessive" de la monnaie nationale.

"Le rapport est actuellement à l'étude par le président en vue d'actions à venir sur la base de ses conclusions".

Dans cet audit, publié sur son site, la GAC relève une série de contradictions entre les conditions prévues pour cette injection dans l'économie, à partir de juillet 2018, de 25 millions de dollars américains, et leur application.

Selon le rapport, les dollars libériens retirés du marché auraient dû être "gelés" pendant au moins un an afin de stabiliser la monnaie nationale mais ont commencé à être remis en circulation en novembre à la suite de plaintes de banques et de clients sur le manque de liquidités à l'approche des fêtes de fin d'année.

Par ailleurs, le gouvernement aurait dû rembourser le 31 décembre au plus tard à la Banque centrale (CBL) les 25 millions de dollars engagés mais ne l'avait pas encore fait au 1er avril, selon un courrier de la CBL cité dans le document.

En outre, le taux de change du dollar libérien par rapport au dollar américain retenu pour cette opération a été réduit de 155 à 152 en août 2018, sans que ce changement ait été autorisé, selon la commission.

Un collectif d'opposants a annoncé mardi, après une rencontre avec le président Weah, en fonctions depuis janvier 2018, qu'il maintenait son appel à manifester le 7 juin et renvoyait à plus tard le dialogue proposé.

La présidence avait expliqué en mars avoir commandé ce rapport en réponse aux recommandations d'une commission d'enquête présidentielle et d'un audit du cabinet de conseil américain Kroll Associates sur la politique monétaire du pays et la CBL depuis 2016.

Cinq anciens dirigeants de la CBL, dont Charles Sirleaf, fils de l'ex-présidente Ellen Johnson Sirleaf, ont été inculpés le 4 mars de "sabotage économique" à la suite de la publication des conclusions de Kroll Associates et de la commission d'enquête présidentielle.

Il leur est notamment reproché d'avoir fait imprimer sans autorisation un excédent de billets pour un montant de 2,645 milliards de dollars libériens (14,4 millions d'euros), dont ils ne peuvent justifier l'utilisation, selon l'accusation.

Les investigations de la commission d'enquête présidentielle ainsi que l'audit du cabinet américain portaient sur l'entrée au Liberia d'un montant de quelque 16 milliards de dollars libériens (99 millions USD ou 87 millions d'euros) destinés à la CBL, dont une partie aurait disparu, selon certaines informations.

Dans son audit portant sur la période de janvier 2016 à décembre 2018, Kroll Associates conclut que les billets imprimés ont bien été livrés, mais relève de nombreuses "incohérences à chaque étape du processus d'entrée et de sortie des billets de la CBL".

Il se montre également très critique de la méthode retenue par l'administration Weah pour "éponger la liquidité excessive" de dollars libériens, estimant qu'elle a "augmenté le niveau de risque" de malversations et recommandant des vérifications supplémentaires.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le procès du Président Omar el-Béchir ouvert ce lundi au Soudan

300 instituteurs contractuels en formation au CAFOP de Man

Ferkessédougou: Plusieurs dégâts causés par des éléphants dans les villages du canton Palaka

Niakaramadougou: Don de ciment pour la poursuite des travaux d’une école maternelle à Folofonkaha

Quatre soldats nigérians tués dans une attaque jihadiste (sources militaires)