Somalie: Au moins 16 morts dans l'attaque d'un hôtel de Mogadiscio par les shebab
0
 

Écouter
Publicite
Somalie: Au moins 16 morts dans l'attaque d'un hôtel de Mogadiscio par les shebab

Somalie: Au moins 16 morts dans l'attaque d'un hôtel de Mogadiscio par les shebab

AFP | Lu 5046 fois | Publié

Les jihadistes somaliens shebab ont lancé dimanche une attaque d'envergure sur un hôtel de Mogadiscio fréquenté par des responsables gouvernementaux, tuant dix civils et un policier ainsi que cinq assaillants , selon un bilan officiel.

"Il a fallu quatre heures aux forces de sécurité pour reprendre le contrôle de l'hôtel Elite, un établissement de la plage du Lido fréquenté par les dirigeants somaliens que cinq jihadistes ont pris d'assaut en début de soirée", a indiqué à l'AFP Ismael Mukhtaar Omar, un porte-parole du ministère de l'Information.

"Dix personnes sont mortes, ainsi que cinq assaillants et un policier des forces spéciales somaliennes", a-t-il ajouté.

Il n'a pas fourni de détails sur l'opération ayant mis fin à ce qui avait été décrit plus tôt comme une prise d'otages.

L'attaque a débuté par l'explosion d'une voiture piégée près de l'hôtel Elite, puis des hommes armés ont investi l'établissement où des coups de feu ont été entendus.

Trois autres assaillants ont été tués, un lors de l'explosion de la voiture piégée et les deux autres dans un échange de tirs avec les forces de sécurité, avait indiqué plus tôt une source sécuritaire.

Il a ajouté que "le bilan des morts" pouvait encore augmenter car l'explosion de la voiture piégée qui a précédé l'attaque de l'établissement par des hommes armés "a été massive".

Une compagnie privée, Aamin Ambulance, a chiffré le nombre de blessés à au moins 28.  

Des témoins ont confirmé que l'attaque de l'hôtel Elite avait débuté par une forte explosion et qu'ensuite des gens fuyaient en courant le secteur de l'établissement où des coups de feu étaient entendus.

"L'explosion a été très forte et j'ai vu de la fumée dans la zone, c'est le chaos et les gens fuient les bâtiments alentours", selon l'un de ces témoins, Ali Sayid Adan. 

Les shebab ont revendiqué l'attaque dans un communiqué traduit par SITE, groupe américain de surveillance des sites islamistes, affirmant que leurs "martyrs" avaient "pris le contrôle de l'hôtel" et qu'ils avaient infligé "de lourdes pertes" aux personnes qui y étaient présentes.

Parmi les morts figurent au moins un haut fonctionnaire du ministère de l'information, Abdirasak Abdi, selon l'un de ses collègues, Hussein Ali.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les Comités de soutien à l’allaitement de la Marahoué bénéficient d’une formation sur l’impact socio-économique de la COVID-19

Covid-19 : Un rapport présente les capitaux privés et les fonds en capital-risque comme des opportunités d’investissement (communiqué)

La Coalition des entreprises équipe ses membres pour des tests du VIH/Sida et d’hépatite B

Les prix de l’essence et du gasoil inchangés pour le mois de décembre 2020

Une coopérative agricole fait don de matériels médicaux à l’hôpital général de Bonon

Publicite
Publicite