Mali : L’Union Africaine (UA) condamne l’arrestation du Président Ibrahim Boubacar Kéita
0
 

Écouter
Publicite
Mali : L’Union Africaine (UA) condamne l’arrestation du Président Ibrahim Boubacar Kéita

Mali : L’Union Africaine (UA) condamne l’arrestation du Président Ibrahim Boubacar Kéita

Boris Odilon BLE/RTI Info | Lu 5298 fois | Publié

Des mouvements d’humeur ont été constatés dans la ville garnison de Kati, à 15 kilomètres de la capitale Bamako ce mardi 18 août 2020. Des militaires sont sortis des casernes. Les médias sur place ont annoncé en fin d’après-midi l’arrestation de responsables politiques, dont le Président Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) et son Premier Ministre Boubou Cissé.

Le Président de la Commission de l’Union Africaine s’est prononcé sur la situation via un communiqué. Moussa Faki Mahamat "condamne énergiquement l’arrestation du Président Ibrahim Boubacar Keita, du Premier Ministre et autres membres du Gouvernement maliens" et "appelle à leur libération immédiate" peut-on lire.

Le Président de la Commission de l’Union Africaine "condamne toute tentative de changement anti constitutionnel", appelle les mutins à "cesser tout recours à la violence" et demande le "respect des institutions républicaines".

Bien avant ce communiqué du Président de la Commission de l’UA, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique (CEDEAO) et la France ont condamné ces mouvements de soldats et appelé au maintien de l’ordre constitutionnel.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les Comités de soutien à l’allaitement de la Marahoué bénéficient d’une formation sur l’impact socio-économique de la COVID-19

Covid-19 : Un rapport présente les capitaux privés et les fonds en capital-risque comme des opportunités d’investissement (communiqué)

La Coalition des entreprises équipe ses membres pour des tests du VIH/Sida et d’hépatite B

Les prix de l’essence et du gasoil inchangés pour le mois de décembre 2020

Une coopérative agricole fait don de matériels médicaux à l’hôpital général de Bonon

Publicite
Publicite