Ouverture de la troisième édition du Djadjoh carnaval
0
 

Écouter
Ouverture de la troisième édition du Djadjoh carnaval

Ouverture de la troisième édition du Djadjoh carnaval

AIP | Lu 1483 fois | Publié

La troisième édition du Djadjoh carnaval, fête de réjouissance en langue locale Bété, s’est ouvert jeudi en nocturne à la place Laurent Gbagbo de Gagnoa, à 280 km d’Abidjan.

« C’est satisfaisant, car chaque année, nous arrivons à faire un peu plus », s’est réjoui Séry Didier, commissaire général du Djadjoh carnaval et président de l’association Gagnoa-culture, en charge de l’organisation de l’événement sur le thème “culture, cohésion sociale et développement”.

Le Djadjoh est aussi une rencontre festive qui en plus d’être comme les autres carnavals, est un tremplin d’exposition des cultures des peuples vivant sur le périmètre de la région du Goh.

Il vise la promotion de la culture Bété (peuple autochtone de Gagnoa), la valorisation du patrimoine à travers la danse, le chant, la musique, les rites et rituels durant trois jours. Il est tout de même confronté à des difficultés de fonctionnement et d’organisation, dues notamment aux contraintes de  mise en œuvre du budget de 79 millions FCFA.

Un carnaval est un prétexte pour présenter les valeurs d’une culture et ouvrir la communauté Bété notamment, sur le monde, afin de mieux la faire apprécier, a expliqué le directeur régional de la Culture et de la Francophonie du Goh, Aimé About Assamoua.

« Relevons que pour l’année 2018, le Djadjoh a eu lieu, contrairement à d’autres carnavals », a-t-il dit.

L’édition 2018 prend fin samedi par un défilé géant, en tenue déguisée, masquée ou non, pour danser, chanter, manger, faire de la musique autour d’une parade sur un kilomètre à travers les rues de Gagnoa.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Trois élèves aux arrêts pour cambriolage au lycée moderne de Bangolo

Le préfet de Tabou sensibilise les réfugiés ivoiriens du Liberia au retour volontaire

Le préfet de Tabou sensibilise les réfugiés ivoiriens du Liberia au retour volontaire

La 73ème promotion sortante de l’EMPT de Bingerville baptisée

Nigeria : de nouvelles tensions avec la minorité chiite font au moins sept morts