Tony Elumelu à Davos : « Nous devons avoir un passeport commun pour que les gens puissent circuler librement en Afrique »
0
 

Écouter
Tony Elumelu à Davos : « Nous devons avoir un passeport commun pour que les gens puissent circuler librement en Afrique »

Tony Elumelu à Davos : « Nous devons avoir un passeport commun pour que les gens puissent circuler librement en Afrique »

Boris Odilon BLE/RTI Info | Lu 1405 fois | Publié

L’Edition 2019 du World Economic Forum (WEEF) s’est tenue du 22 au 25 janvier à Davos (Suisse). En marge de ce forum économique mondial, le philanthrope et entrepreneur nigérian Tony Elumelu a expliqué sa vision pour le développement de l’Afrique et s’est montré favorable au libre-échange sur le continent.

Une nouvelle zone de libre-échange pourrait naitre bientôt en Afrique. Un accord pour une Zone de Libre-échange Continentale (ZLEC) avait été signé en 2018 par 49 pays africains et sa mise en œuvre sera effective quand tous les pays africians l’auront ratifié. Le libre-échange est un principe visant à favoriser le développement du commerce international en supprimant les barrières douanières tarifaires et non tarifaires et les réglementations nationales susceptibles de restreindre l'importation des biens et des services. Le plan visant à augmenter de moitié le commerce intra-africain a retenu l’attention des participants au forum économique mondial qui vient de s’achever.

A ce propos, Tony Elumelu a déclaré que « si nous examinons d’autres régions du monde, le commerce interrégional nous a beaucoup aidés. Pour nous développer en Afrique, nous devons accepter cette réalité ». Le milliardaire nigérian voit d’un bon œil cette innovation au moment où les barrières mondiales se durcissent, ajoutant que « nous devons développer et élargir le marché. Nous devons également intégrer l’Afrique à travers le commerce ».

« Nous devons avoir un passeport commun ou au moins simplifier la traversée des frontières pour que les gens puissent circuler librement en Afrique. Seuls les gens qui se déplacent librement peuvent commercer - et pas autrement » préconise le philanthrope nigérian.

L’accord pour une Zone de Libre-échange Continentale (ZLEC), devrait entrer en vigueur dans très peu de temps. Les dirigeants africains y sont favorables. La ZLEC sera la plus grande zone de libre-échange depuis la création de l’Organisation mondiale du commerce. Selon l’Union Africaine (UA), elle permettra de stimuler le commerce intra-africain de 52% et devrait créer un marché avec un PIB combiné d’environ 1 million 700 mille milliards FCFA. À mesure que les entreprises auront la possibilité de pénétrer de nouveaux marchés, le chômage devrait diminuer et la production économique, augmenter.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Soudan: reprise du dialogue sur la composition de l'instance de transition

Nigeria: Boko Haram tue deux déplacés d'un camp du Nord-Est

Des bénévoles en mission d’aide à l’alerte précoce et à la prévention des conflits à Ferkessédougou

Colombie: un ex-chef des Farc, réclamé par les Etats-Unis, réarrêté à la porte de la prison

RDC: l'ex-porte-parole du régime Kabila brièvement arrêté puis relâché (proches)