Côte d'Ivoire: «le déploiement de la TNT s'achèvera fin mars 2018» (Bruno Koné)
0
 

Écouter
Côte d'Ivoire: «le déploiement de la TNT s'achèvera fin mars 2018» (Bruno Koné)

Côte d'Ivoire: «le déploiement de la TNT s'achèvera fin mars 2018» (Bruno Koné)

APA | Lu 2059 fois | Publié

Invité des rédactions du quotidien pro-gouvernemental « Fraternité matin » jeudi, le ministre ivoirien de la communication, de l'économie numérique et de la poste, Bruno Nabagné Koné a annoncé que le déploiement de la Télévision numérique terrestre (TNT) s'achèvera à la fin du premier trimestre 2018 en Côte d'Ivoire.

Selon M. Koné « nous sommes dans le processus de libéralisation complète de l'espace audiovisuel avec la première étape qui a consisté à l'attribution d'autorisation d'émission à 4 télévisions privées commerciales. Nous ne sommes pas en retard par rapport à la TNT».

Mi-décembre dernier, la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), à l'issue d'un appel d'offre,  a autorisé quatre entreprises  à exploiter en Côte d'Ivoire un service de télévision privée commerciale sur le réseau TNT.

 Il s'agit des entreprises Life TV,  Optimum Média Côte d'Ivoire,  Société audiovisuelle de Côte d'Ivoire et  Sorano Côte d'Ivoire. Répondant aux critiques qui ont suivi le choix de ces opérateurs indiquant que ces derniers sont des proches du chef de l'État, Alassane Ouattara, M. Koné s'est inscrit en faux.

« On entend souvent dire  que ces opérateurs choisis sont des proches du président de la République. Ce ne sont pas des cadeaux qui sont faits. Le processus a  été transparent dans ce choix. Le cautionnement qui a été demandé pour ces chaînes s'élève à 1 milliard FCFA. Il faut sortir de ce débat de proches », a-t-il conseillé ajoutant que « nous sommes à cinq chaînes avec la RTI, mais nous comptons monter à 12, voire 15 chaînes ».

L'important étant de faire en sorte que ces chaînes de télé « vivent et rentabilisent leurs investissements ». Dans un autre registre, justifiant la redevance de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) fixé à 2000 FCFA et payée par  les ivoiriens via leurs factures d'électricité, le ministre de la communication, a estimé que « payer  cette redevance malgré l'enclenchement du processus de libéralisation de l'espace audiovisuel est un acte de patriotisme ». « C'est une contribution nationale», a-t-il conclu.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Un joueur de l’Africa Sports suspendu pendant deux ans pour fraude sur son identité

Une Stratégie nationale de développement du biogaz et du compost en élaboration

Le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale remet à Paris l’agrément de la mutuelle des familles des diasporas ivoiriennes

Une concertation nationale pour optimiser la politique d’Enseignement supérieur et de Recherche scientifique

Un groupe de travail plaidoyer mis en place pour lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants

Les plus lus