Meurtre Khashoggi: la Turquie met en doute la version saoudienne
0
 

Écouter
Meurtre Khashoggi: la Turquie met en doute la version saoudienne

Meurtre Khashoggi: la Turquie met en doute la version saoudienne

AFP | Lu 2075 fois | Publié

La Turquie a jugé "insuffisantes" les explications fournies jeudi par le parquet saoudien concernant le meurtre de Jamal Khashoggi à Istanbul, insistant sur le caractère prémédité de l'opération.

"Toutes ces mesures sont certes positives, mais elles sont aussi insuffisantes", a déclaré le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu, ajoutant qu'il n'avait "pas été satisfait" par certaines explications avancées jeudi par la justice saoudienne.

Le procureur général d'Arabie saoudite a requis la peine de mort contre cinq accusés, a indiqué jeudi son porte-parole, ajoutant que Jamal Khashoggi avait été drogué et démembré au sein même du consulat saoudien à Istanbul, le 2 octobre.

Selon la version avancée par le porte-parole du procureur saoudien, le chef-adjoint des services saoudiens, le général Ahmed al-Assiri, avait ordonné de ramener de gré ou de force Khashoggi, mais le chef de l'équipe de "négociateurs" dépêché sur place aurait donné l'ordre de le tuer.

"On nous dit que (Khashoggi) a été tué parce qu'il se serait opposé à ce qu'on le ramène dans son pays. Mais en réalité, ce meurtre, comme nous l'avons déjà dit, a été planifié à l'avance", a réagi M. Cavusoglu.

"Le dépeçage du corps n'était pas spontané. Ils avaient d'abord ramené les personnes et les outils nécessaires pour le faire. En d'autres termes, ils avaient déjà planifié comment ils le tueraient et comment ils le découperaient", a-t-il ajouté.

Le meurtre de Khashoggi, un éditorialiste critique du pouvoir à Ryad, en particulier du prince héritier Mohammed ben Salmane, dit "MBS", a provoqué une onde de choc mondiale et terni l'image de la monarchie pétrolière.

Alors que la version de la justice saoudienne jeudi dédouane "MBS", le chef de la diplomatie turque a appelé à "révéler les vrais commanditaires" de l'opération.

"Il ne faut pas que cette affaire soit refermée de cette manière", a déclaré M. Cavusoglu. "Nous allons faire tout ce qui est notre pouvoir pour faire la lumière sur tous les aspects de ce meurtre", a-t-il ajouté.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a plusieurs fois affirmé que l'ordre de tuer Khashoggi avait été donné "aux plus hauts niveaux de l'Etat" saoudien.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Commerce: Trump rencontrera le négociateur en chef chinois vendredi

Un Palestinien tué par des tirs israéliens lors de heurts (ministère à Gaza)

Mozambique: quatre blessés dans l'attaque d'un convoi du groupe pétrolier Anadarko

Nigeria: deux morts dans des violences électorales à la veille de la présidentielle

Espagne : Rajoy témoignera le 27 au procès des indépendantistes catalans