Sénégal: le président Macky Sall "ignore royalement" les appels au boycott de son prédécesseur
0
 

Écouter
Sénégal: le président Macky Sall

Sénégal: le président Macky Sall "ignore royalement" les appels au boycott de son prédécesseur

AFP | Lu 1272 fois | Publié

Le président sénégalais Macky Sall, en campagne pour sa réélection, "ignore royalement" l'appel au boycott du scrutin du 24 février lancé par son prédécesseur Abdoulaye Wade, a indiqué mercredi son entourage alors que la stratégie du chef du principal parti d'opposition est jugée contreproductive par le mouvement citoyen Y'en a marre.

Macky Sall, qui multiplie les meetings dans le pays depuis l'ouverture dimanche de la campagne officielle, "ignore royalement Abdoulaye Wade", a assuré son service de presse dans un communiqué.

L'actuel chef de l'Etat, qui avait battu Abdoulaye Wade en 2012, "refuse de se laisser divertir dans sa logique de campagne". Il a "observé un silence total sur les déclarations, pourtant graves, de l'ancien Président Wade, pour ne pas dire qu'il l'a tout simplement ignoré", précise le texte.

L'ex-président Wade, qui a dirigé le Sénégal de 2000 à 2012 et est le fondateur du principal parti d'opposition (PDS), avait appelé mardi la population sénégalaise à s'"opposer à la tenue d'une élection entièrement fabriquée dans le seul but de faire réélire le président sortant" Macky Sall, dans une vidéo enregistrée à son domicile de Versailles (France).

L'ex-dirigeant de 92 ans, attendu jeudi au Sénégal, a dénoncé l'élimination de la course à la présidence des deux principaux rivaux potentiels de Macky Sall, son propre fils Karim et le maire déchu de Dakar Khalifa Sall, tous deux frappés par des condamnations judiciaires, jugeant l'élection "verrouillée".

Pourtant très courtisé par les adversaire de Macky Sall, il n'a pas donné de consigne de vote en faveur d'un des quatre candidats de l'opposition qui défieront l'actuel chef de l'Etat.

"Je pense que c'est des positions d'homme politique qu'il exprime (et que) le scrutin, inch Allah, aura lieu" selon le calendrier prévu, avait déclaré plus tôt dans la journée le ministre de l'Intérieur, chargé de l'organisation de l'élection, Aly Ngouye Ndiaye, lors d'une présentation à la presse du matériel électoral.

M. Wade sera accueilli "à bras ouverts" au Sénégal. "C'est un ancien président, il mérite tous les égards", a-t-il dit.

Selon Fadel Barro, coordinateur de Y'en a marre, un mouvement citoyen qui se dit à "équidistance" entre le pouvoir et l'opposition, le doyen de la politique sénégalaise fait fausse route.

"Dans tous les pays, s'il y a un boycott, c'est le parti au pouvoir qui en bénéficie", a dit M. Barro lors d'une conférence de presse. Selon lui, Macky Sall ne sera en rien ébranlé par un boycott. "Si le président Abdoulaye Wade est dans une posture de combattre Macky Sall, la meilleure manière c'est de ne pas boycotter", a-t-il ajouté, en appelant les Sénégalais à se rendre "massivement" aux urnes.

"Quiconque demande aux Sénégalais de ne pas voter est un allié de Macky Sall. Nous ne l'accepterons pas", a abondé un autre membre de Y'en a marre, le rappeur Thiaat.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La construction d’un foyer d’accueil, une nécessité pour pallier les grossesses en milieu scolaire à Niakara (Responsable Ong)

Les deux communautés en conflit à Béoumi s’engagent dans une paix perpétuelle

Bouna : Des jeunes font tomber des bâches sur des invités à l’intronisation d’un chef pour manifester leur opposition à cette cérémonie

Près de 400 milliards disponibles pour le financement des PME (Ministre)

Le gouvernement lance l’opération de réhabilitation des pompes villageoises