US Alumni Côte d’Ivoire lance les travaux de construction d’un préau pour les femmes de Douagbo près d’Oumé.
0
 

Écouter
US Alumni Côte d’Ivoire lance les travaux de construction d’un préau pour les femmes de Douagbo près d’Oumé.

US Alumni Côte d’Ivoire lance les travaux de construction d’un préau pour les femmes de Douagbo près d’Oumé.

Lacinan Ouattara | Lu 1405 fois | Publié

L’association US Alumni Côte d’Ivoire, organisation regroupant les bénéficiaires ivoiriens des programmes d’échanges américains, a lancé les travaux de construction d’un préau pour les femmes du village de Douagbo dans le département d’Oumé (centre-ouest ivoirien) le samedi 27 juillet 2019.

Cette action qui entre dans le cadre d’un projet dénommé "Quand j’y étais : follow up" conduit par Kadhy Bomou, fille du village est financée par le département d’Etat américain via son Ambassade en Côte d’Ivoire. Pour l’occasion, les forces vives dudit village avec à leur tête le chef Jérôme Gagbé se sont mobilisées pour matérialiser le slogan "Douagbo Soton" qui signifie en gban, la langue locale "Douagbo, lève-toi".

Ce préau prévu pour être inauguré à la fin du mois d’août 2019 permettra de mettre en oeuvre un programme d’alphabétisation destiné aux femmes.  Selon les porteurs du projet, ce sera une façon de donner aux femmes les moyens de leur autonomisation. ce préau sera avant tout, l'espace de la femme par excellence pour plancher sur des enjeux qui lui sont propres, notamment ceux liés à la création d’activités génératrices de revenus.

A côté de la construction de cet espace et du programme d’alphabétisation, US Alumni Côte d’Ivoire a  mobilisé le village d’environ 1000 habitants pour un planting d’arbres. Au total, 150 arbres ont été plantés le long de l’artère principale dans l'objectif de préserver de l’environnement et du cadre de vie.

Le projet "Quand j’y étais : follow up", fait suite à un autre dénommé "Quand j’y étais". Il a pour objectif de permettre aux bénéficiaires des programmes d’échanges américains de partager leurs expériences par l’initiation d’actions communautaires. La phase du suivi ou du "Follow up" permet donc d’améliorer, voire intensifier les actions réalisées en amont.

Lacinan Ouattara (lacinan.ouattara@rti.ci)

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des jeunes de Logoualé sensibilisés sur les conséquences du mariage des enfants

2,4 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire dans le Sahel central (PAM)

Le Burkina Faso au centre d’une crise humanitaire dramatique qui secoue le Sahel central (PAM)

Neuf nouveaux magistrats installés dans leurs fonctions à la Cour d’Appel de Bouaké

Le ministère de la Justice confirme la révocation du magistrat Grah Ange Olivier (Communiqué)