Le Maire de Lakota sur le terrain pour encourager ses administrés à participer à l’opération de révision de la liste électorale
0
 

Écouter
Publicite
Le Maire de Lakota sur le terrain pour encourager ses administrés à participer à l’opération de révision de la liste électorale

Le Maire de Lakota sur le terrain pour encourager ses administrés à participer à l’opération de révision de la liste électorale

Boris Odilon BLE | Lu 4947 fois | Publié

L’opération de révision de la liste électorale s’achève le 30 juin 2020. Dans la commune de Lakota, élus locaux et responsables de l’administration ont fait un constat : les populations semblent ne pas s’y intéresser. Samy Merhy, premier magistrat de la commune, a décidé d’aller au « corps à corps » avec ses administrés.

Au cours des échanges qu’il a eus avec les populations entre le 19 et le 22 juin, le maire a pu recenser leurs préoccupations. Ce sont entre autres, un délai d’attente trop long pour les pièces d’identité (extrait de naissance, certificats national d’identité et de résidence), un coût trop élevé pour la quittance dédiée à la CNI. Les populations des quartiers 14 villages, 5 quartiers et 7 communautés halogènes estiment le délai trop court pour s’inscrire sur la liste électorale.

« Voter, c’est plus qu’un droit, c’est un devoir constitutionnel propre à chaque citoyen. Mais au-delà de l’intérêt politique, il faut voir la nécessité de marquer son existence, sa voix et plus encore, sa volonté de développement pour la localité dont on est originaire ou habitant » estime pour sa part Samy Merhy.

Pour répondre aux préoccupations des habitants de la localité qu’il administre et les encourager à rejoindre les différents centres, le Maire a décidé de la mise à disposition : d’une équipe spécialement dédiée à un village ou une communauté pendant une journée, de cars et de taxis-motos pour faciliter le déplacement entre les zones éloignées et le centre-ville et de perdiem pour prendre en charge la quittance liée aux opérations d’établissement ou de renouvellement de la CNI.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La reine des Baoulé envisage un rapprochement entre Ouattara et Bédié

Covid-19 : Les autorités sanitaires s'inquiètent face au relâchement dans les mesures barrières

Les producteurs d’Abengourou inquiets des difficultés d’écoulement du cacao vers Abidjan

Un atelier pour la validation de l’avant-projet de loi portant code de l’élevage en Côte d’Ivoire prévu à Grand-Bassam

Abidjan abrite le premier atelier sur la “Charte graphique et l’identité visuelle de la CEDEAO”

Publicite
Publicite