Prof. Abou Karamoko (Président de l’Université FHB) : "Les 8 enseignants ont été sanctionnés pour faits de violence."
0
 

Prof. Abou Karamoko (Président de l’Université FHB) : "Les 8 enseignants ont été sanctionnés pour faits de violence."

Frédéric Goré-Bi/RTIinfo | Lu 2238 fois | Publié

Le Conseil de discipline de l’Université de Félix Houphouët-Boigny a sanctionné huit (8) enseignants appartenant à la Coordination nationale des enseignants et chercheurs-enseignants de Côte d’Ivoire (CNEC) pour faits de violence sur les membres du Conseil de Gestion de l'institution académique.

Deux (2) enseignants-chercheurs ont été suspendus par le Conseil de discipline de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan pour une année de toutes les activités académiques et six (6) autres blâmés. Ces 8 enseignants, accusés de faits de violence, sont membres de la Coordination Nationale des Enseignants et Enseignants-chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC). A la suite de cette mesure disciplinaire, le Professeur Abou Karamoko, Président de l’Université a donné plus de détails.

De son côté, la CNEC, par la voix du Professeur Johnson Kouassi Zamina, Secrétaire général du syndicat,  joint au téléphone par RTI Info, a tenu à donner une version des faits tels que rapportée par ses camarades.

"Nos camarades ont demandé à voir le Président de l'Université FHB avec qui, ils devraient échanger sur les questions de paiement de primes. A son Secrétariat malheureusement, il y a eu des échanges un peu tendus avec les personnes qui s'y trouvaient, quand ils ont constaté les tentatives de les empêcher de le voir", rapporte M. Johnson.

"Il ne s’agit que d’une simple altercation qui me mérite pas une aussi lourde sanction contre ses collègues et camarades syndicalistes", a-t-il soutenu avant d’ajouter qu'"il s'agit d'une tentative de musèlement de la CNEC". "Ces sanctions peuvent porter préjudice à la carrière administrative de nos collègues, selon les dires de leurs avocats", a révélé, Kouassi Zamina.

Suite à cette décision du Conseil de discipline de l’Université, la CNEC a décidé d’organiser une Assemblée Générale ordinaire, demain jeudi 31 janvier à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Cocody. La tenue de cette assemblée intervient avant la saisie du Bureau juridique du Ministère de l’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique par les responsables de la CNEC en vue de plaider le cas des syndicalistes sanctionnés.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La stratégie nationale d’appui au développement des PME expliquée à la population de Bondoukou

Restitution à Bondoukou des résolutions d’un atelier relatif à la nouvelle vision des COGES

Les populations du sud Comoé réclament la construction d’un pont entre Toumanguié village et Adiaké

18 personnes interpellées suite aux violents affrontements de Béoumi

Deux cambrioleurs écopent de cinq ans d’emprisonnement à Bouna