10e Congrès de l’UNJCI : le ministre Sidi Touré propose un conseil de sages pour sortir de la crise
0
 

Écouter
10e Congrès de l’UNJCI : le ministre Sidi Touré propose un conseil de sages pour sortir de la crise

10e Congrès de l’UNJCI : le ministre Sidi Touré propose un conseil de sages pour sortir de la crise

Boris Odilon BLE/RTI Info | Lu 3038 fois | Publié

Le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko Touré, était face à la presse nationale et internationale hier jeudi 25 juillet 2019 dans le cadre de « Les rendez-vous du gouvernement ». A cette occasion, il s’est exprimé sur la crise qui prévaut à l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) et a proposé un conseil de sages pour en sortir.

« Après avoir entendu les différents acteurs, à savoir, les différents candidats, le président sortant, le président du Comité d’organisation sortant, nous leur avons demandé de nous proposer des personnalités représentatives de notre écosystème, ce conseil de sages qui essayerait de concilier les positions divergentes pour sortir de cette crise momentanée », a préconisé le ministre Sidi touré, par ailleurs porte-parole du Gouvernement. Le ministre a invité les journalistes a trouvé un consensus le plus vite possible.

Pour rappel, à l’occasion du 10e congrès de l’UNJCI, 3 candidats (Jean Claude Coulibaly, Franck Ettien et Lance Touré) étaient en lice le dimanche 21 juillet dernier pour succéder à Moussa Traoré, à la présidence du conseil exécutif de la principale faîtière des journalistes en Côte d'Ivoire.

Ce congrès qui avait pour thème « Le journaliste ivoirien face à ses responsabilités » s’est achevé sans que l’élection du nouveau président ne se tienne. Le président du congrès César Etou a rendu sa démission à la suite du blocage des élections par les état-majors des candidats.

 

Boris Odilon BLE
odilon.ble@rti.ci

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le CHU de Yopougon fermé à partir de novembre pour une réhabilitation d'une durée de 36 mois à compter de janvier 2020.

Un tribunal militaire a condamné vendredi l'ancien chef d'état-major de Guinée équatoriale, Ruslan Hermes Nguema Oyana, à 18 ans de prison

Burkina: cinq hommes des forces de l'ordre tués dans une double attaque

La 2e édition du Forum international coaching 4 Africa s’ouvre en décembre

Les travaux de la réouverture de l’embouchure de Grand-Bassam débutent en novembre