Meurtre de l’étudiant Kouadio Brice : La Police appréhende 3 individus
0
 

Écouter
Meurtre de l’étudiant Kouadio Brice : La Police appréhende 3 individus

Meurtre de l’étudiant Kouadio Brice : La Police appréhende 3 individus

Boris Odilon Blé | Lu 2049 fois | Publié

Suite à l’assassinat de l’étudiant Kouadio Djah Brice, la Police criminelle a diligenté une enquête qui lui a permis d’interpeller le dénommé Ouédraogo Djibril. Passé aux aveux, ce dernier a cité ses complices dont deux ont été arrêtés.

Il est 09 heures le mercredi 09 octobre dernier quand une découverte macabre est faite non loin du Campus de Cocody. Dans les ordures du dépotoir du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Cocody, git le corps sans vie de Kouadio Djah Brice, étudiant en droit et gérant d’un point (kiosque) de jeux de hasard très fréquenté selon des témoignages.

Les autorités policières et sanitaires sont saisies. Le constat d’usage est fait, le corps retiré des détritus, l’enquête ouverte.

Après des témoignages et investigations, la Police interpelle Ouédraogo Djibril, jardinier au CHU de Cocody. Une perquisition à son domicile permet de découvrir, tachés de sang, des vêtements lui appartenant, des billets de banque et le téléphone mobile de la victime. Interrogé par les policiers, Djibril passe aux aveux et cite les présumés co-auteurs du crime. Les nommés Yao Koffi Jean Flaubert et N’Djou Narcisse sont arrêtés dans les heures qui suivent.

Pour dénoncer cet assassinat, une marche a été organisée ce jour à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody. Les autres présumés co-auteurs du meurtre du jeune étudiant courent toujours. L’enquête se poursuit.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Angola : Début du procès du fils de l'ex-président pour corruption

France: Ouverture ce lundi du procès de l'auteur de l'attaque au couteau des militaires à Nice en 2015

Nouvelle-Zélande: Une éruption volcanique fait cinq morts et 18 blessés

Une collision entre deux véhicules fait quatre morts à Danané

Des vivres et non vivres offerts à la prison civile de Bouna