Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) : De grandes innovations annoncées pour l’édition 2019
0
 

Écouter
Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) : De grandes innovations annoncées pour l’édition 2019

Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) : De grandes innovations annoncées pour l’édition 2019

RTI Info/Dorcas Loba (Stagiaire) | Lu 1444 fois | Publié

Le lancement de la 12e édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumambo (FEMUA) a eu lieu jeudi 14 mars 2019, à la salle des fêtes du Sofitel Hôtel Ivoire sis à Abidjan (Cocody). Cette rencontre d’informations autour des grandes articulations de l’événement a vu la présence de plusieurs personnalités du monde politique et culturel. De grandes innovations ont été annoncées par Traoré Salif dit Asalfo, commissaire général du festival.

La 12e édition du FEMUA qui se tiendra du 23 au 28 avril 2019, est placée sous le thème « genre et développement ». C’est la ville de Gagnoa qui accueillera le concert de clôture, avec l’inauguration d’une école primaire offerte par le groupe Magic System. « Le FEMUA s’inscrit dans un cadre d’échanges culturels mais également géopolitiques » a souligné Asalfo « d’où le choix de Gagnoa », ville située dans le centre-ouest à 270 kilomètres d’Abidjan. Autre fait nouveau, le carnaval d’Anoumanbo, pour rappeler les sonorités culturelles qui animaient autrefois le village éponyme du festival. Des activités ludiques pour enfants et sportives pour les jeunes seront également de la partie avec le Femua Kid, le tournoi CEDEAO et le carrefour jeunesse.

Les concerts gratuits offerts aux festivaliers comme à l’accoutumée se tiendront au stade de l’INJS à Marcory, à l’Institut Français au Plateau pour finir au stade Victor Biaka Boda de Gagnoa.

La grande innovation reste la présence du Burkina Faso, pays frère, invité d’honneur pour la circonstance. « Le Burkina Faso assurera sa part pour la réussite et le succès de cette 12e édition du FEMUA, c’est avec beaucoup de bonheur et d’honneur que je serai à vos côtés » a exprimé Abdoul Karim Sango ministre Burkinabè de la Culture, des arts et du tourisme. Présent lui aussi, le ministre Ivoirien de la Culture et de la Francophonie Maurice Bandama, a remercié son homologue Burkinabè pour « sa promptitude et sa volonté à apporter son soutien à la Côte d’Ivoire ». Il a également salué l’initiative du groupe Magic System pour cet évènement qui fait la fierté de la Côte d’Ivoire.

Cette année, le festival entend étendre ses actions vers la promotion du respect des droits de l’homme en général et de la femme en particulier. Cela, pour une réelle parité entre hommes et femmes. C’est donc à juste titre que ces célébrations seront animées par 16 artistes nationaux et internationaux à savoir 8 hommes et 8 femmes.

Le Femua mobilise plus de 200.000 festivaliers, plus 50 artistes de divers horizons. Près de 200 journalistes nationaux et internationaux assurent la couverture médiatique des festivités, et 500 emplois sont également générés à chaque édition. Les artistes attendus pour cette 12e édition sont Mariah Bisango du Burkina-Faso, Oumou Sangaré du Mali, Mani Bella du Cameroun, Kaaris de la France, Chindima et Femi Kuti du Nigéria, Buravan du Rwanda, Roga Roga et Extra Musica de la République du Congo, Josey, Claire Bailly, Chantal Taïba, Kerozen, Allah Thérèse, DJ Mulukuku, et Bi Pomi Junior de la Côte d’Ivoire.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

A Dakar, Sénégal et France s'accordent pour lutter contre l'immigration irrégulière

Cécila Trokpossou, 23 ans, vainqueur de Miss Nappy 2019

Washington et Séoul reportent leurs manoeuvres aériennes en "signe de bonne volonté" (Esper)

Burkina: 32 "terroristes neutralisés" lors de deux opérations (communiqué armée)

Nette amélioration dans la conservation des ressources naturelles des parcs nationaux d’Azagny et îles éhotilé (OIPR)