Asec – Africa : Quand le Classico ivoirien renait de ses cendres grâce aux réseaux sociaux
0
 

Écouter
Publicite
Asec – Africa : Quand le Classico ivoirien renait de ses cendres grâce aux réseaux sociaux

Asec – Africa : Quand le Classico ivoirien renait de ses cendres grâce aux réseaux sociaux

RTI Info/Boris Odilon BLE | Lu 2045 fois | Publié

Depuis le début de la semaine, la toile ivoirienne s’est enflammée pour le match Africa – Asec du samedi 14 décembre 2019, comptant pour la 11e journée de la Lonaci Ligue 1. Footballeurs professionnels, artistes musiciens, influenceurs, chacun y est allé de son commentaire. Le match a déjà débuté sur les réseaux sociaux.

Qui l’emportera entre l’Asec Mimosas et l’Africa Sports ? Avant cette partie qui s’annonce alléchante et tendue, les supporteurs des deux clubs rivaux se titillent et se galvanisent sur les plateformes digitales. A ce jeu-là, l’influenceur Gbane Yacouba remporte la palme d’or, tant ses vannes sur l’Africa sont partagés. « 3 personnes que tu ne peux jamais conseiller : une femme amoureuse, un homme qui a de l’argent et un supporteur de l’Africa » lance-t-il pour tancer les Membres Associés Mobilisés (MAM). Côté Africa, on n’en démord pas. Les MAM se sont passés le mot et diffusent autant que faire se peut la vidéo de la défaite du grand rival en finale de la Coupe d’Afrique des Clubs Champions en 1995. L’Asec s’était fait battre à Abidjan par les Sud-africains de Orlando Pirates (0-1). Un souvenir extrêmement douloureux pour les Actionnaires.

Les anciens joueurs des deux clubs, eux aussi, ont décidé de donner de la voix pour attiser la flamme. Barry Boubacar dit « Copa », ancien de l’Asec, a publié une vidéo dans laquelle il demande aux supporteurs de l’Asec de faire le plein du Stade. Quant à Deli Simon, défenseur du Club Brugge (Belgique), passé par l’Africa, il a promis 1.000.000 FCFA aux Oyés en cas de victoire. « J’ai joué pendant deux ans à l’Africa, on n’a perdu aucun derby. Leur victoire, c’était des matchs nuls » dit l’international ivoirien.

L’artiste chanteur Traoré Salif dit A’Salfo, vêtu d’un maillot jaune et noir, a publié « Vive l’Asec Mimosas » sur son compte Twitter. Son grand ami Dali Djédjé Gervais dit Yodé, grand supporteur de l’Africa, a répliqué via Facebook. « Tous ceux que je connais qui ont leur nom dans mon prochain album qui sont supporteurs de l’Asec, je vais effacer tout » menace le faiseur de Zouglou. Dans la même veine, l’ex international Serey Dié a, dans une vidéo, prédit une victoire des Vert et Rouge : « l’Africa c’est le club de mon cœur. Nous allons gagner par 1 but à 0. On se reparle après le match ».

Max Alain Gradel, Bekanty Angban, Eric Bailly, ont tous offert des places aux supporteurs. « On va mettre tout dans l’ordre samedi. Avant 20 heures, les supporteurs de l’Asec vont dormir » clame Franck Yannick Kessié, joint par téléphone. Le joueur du Milan AC a décidé d’offrir 600 tickets aux supporteurs de l’Africa.

Ce regain de passion pour ce choc entre les deux monstres du football ivoirien augure d’un lendemain meilleur pour le championnat. En espérant que la ferveur sur les réseaux sociaux se traduisent en acte et que l’enjeu ne tétanise pas les joueurs. Rappelons que depuis le 11 juin 2014, l’Africa n’a plus battu l’Asec. Tous au stade Felix Houphouët-Boigny. Coup d’envoi, 16 heures GMT.

 

Boris Odilon BLE

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Je vais créer un fonds pour le financement des études supérieures (Kouadio Konan Bertin, candidat indépendant à la présidentielle de 2020)

Virus: 46 millions de Français sous couvre-feu, plus de 10.000 morts en Allemagne

Le chef de la diplomatie française va discuter paix et sécurité à Bamako

Guinée: Alpha Condé remporte la présidentielle avec 59% des voix (commission électorale)

Une milice veut faire de Dabou sa base arrière (Gendarmerie)

Publicite
Publicite