RD Congo: deux morts, 24 disparus après une attaque de milices
0
 

Écouter
RD Congo: deux morts, 24 disparus après une attaque de milices

RD Congo: deux morts, 24 disparus après une attaque de milices

AFP | Lu 1344 fois | Publié

Deux personnes ont été tuées et vingt-quatre portées disparues dans l'est de la République démocratique du Congo après l'attaque d'une localité par des "assaillants" non identifiés, a-t-on appris mardi de sources locales.

"Il y a au moins 24 personnes disparues, deux aides-chauffeurs tués, un camion de marchandises incendié et au moins sept petits kiosques pillés", a déclaré à l'AFP Noella Katongerwaki, présidente de la société civile du territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu (est).

"Les assaillants sont venus du parc des Virunga, de Mwalika exactement. Ils sont repartis après l'attaque dans la même direction", a indiqué Mme Katongerwaki, jointe au téléphone et affirmant être sur le lieu du drame.

Ce nouvel incident dans la région a eu lieu à Kisima, localité située à environ 40 km à l'est de Beni, en bordure de route sur l'axe qui mène à Kasindi, la frontière ougandaise. 

Samedi et dimanche, dix autres personnes avaient été tuées dans cette région de Beni.

La région est le fief des milices du groupe musulman ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) responsable des nombreuses tueries depuis 2014, d'après les autorités.

Depuis, les opérations militaires s'y déroulent sans pour autant mettre un terme aux massacres qui ont fait plusieurs centaines de morts parmi les civils.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des transporteurs de Divo protestent contre des taxes du conseil régional

Un rapport du gouvernement américain reconnait des « efforts significatifs » de la Côte d’Ivoire contre le travail des enfants

Le procureur de Dabou plaide pour la réduction du pourcentage de jeunes dans la population carcérale

Une plateforme de leaders religieux sensibilise à la paix et à la cohésion sociale à Daloa

Le Vatican offre à la Côte d’Ivoire « une boussole » pour l’aide au développement humain