Ambassade du Brésil à Jérusalem: "un effet d'annonce", espère le représentant palestinien
0
 

Écouter
Ambassade du Brésil à Jérusalem:

Ambassade du Brésil à Jérusalem: "un effet d'annonce", espère le représentant palestinien

AFP | Lu 1919 fois | Publié

Le représentant palestinien au Brésil a dit espérer lundi que la décision du président élu Jair Bolsonaro de déplacer de Tel-Aviv à Jérusalem l'ambassade de son pays n'ait été qu'un "effet d'annonce de la campagne", dans un entretien à l'AFP.

"Espérons qu'il s'agisse d'un effet d'annonce de la campagne. Nous avons l'espoir que (le gouvernement élu) maintienne la position traditionnelle du Brésil, respectueuse des résolutions des Nations unies sur le sujet", a déclaré Ibrahim Alzeben, à la tête de la représentation palestinienne depuis 2008.

Pour M. Alzeben, il est "prématuré" de durcir le ton. Il affirme qu'à partir de cette semaine, quand le président élu lancera le processus de transition, sa représentation débutera alors les négociation pour tenter de convaincre le futur gouvernement de revenir sur sa position.

La question de l'emplacement des ambassades en Israël est particulièrement sensible.

L'Etat hébreu considère toute la ville de Jérusalem comme sa capitale, alors que les Palestiniens aspirent à faire de Jérusalem-Est la capitale de leur futur Etat. 

Pour la communauté internationale, le statut de Jérusalem doit être négocié par les deux parties et les ambassades ne doivent pas s'y installer tant qu'un accord n'a pas été trouvé.

Le président américain Donald Trump a rompu en décembre 2017 avec des décennies de diplomatie américaine en reconnaissant Jérusalem comme capitale d'Israël. Le président palestinien Mahmoud Abbas a depuis coupé les ponts avec l'administration Trump.

"Comme nous l'avons déjà annoncé lors de la campagne, nous avons l'intention de transférer l'ambassade du Brésil de Tel-Aviv à Jérusalem", a annoncé jeudi sur Twitter Jair Bolsonaro, qui doit prendre ses fonctions le 1er janvier et n'a pas encore annoncé qui serait le chef de la diplomatie brésilienne.  

"Nous avons deux mois pour que la diplomatie fasse son travail", a déclaré lundi le représentant palestinien au Brésil.

"Nous sommes en contact avec le président élu et son équipe, avec les hommes politiques impliqués dans le prochain gouvernement pour dialoguer. On estime qu'il s'agit d'un dossier très important", a ajouté Ibrahim Alzeben.

"Je doute que le (gouvernement élu) ne souhaite pas la paix dans cette région", a conclu M. Alzeben, en référence au Proche-Orient.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Zimbabwe: Mnangagwa réassigne 4 généraux à des postes diplomatiques

Arrêté pour corruption, le fils de l'ex-président du Mozambique reste en prison

Le port de San Pedro et Afrique pesage CI engagés à appliquer le règlement 14 de l’UEMOA

Une Journée pour promouvoir l’innovation agricole durable en Côte d’Ivoire

Une charte sur la gestion des feux de brousse validée à Oumé