France: l'inflation ralentit à 1,9% en novembre (Insee)
0
 

Écouter
France: l'inflation ralentit à 1,9% en novembre (Insee)

France: l'inflation ralentit à 1,9% en novembre (Insee)

AFP | Lu 1019 fois | Publié

La hausse des prix à la consommation a ralenti à 1,9% en novembre sur un an après avoir atteint 2,2% en octobre, en raison notamment d'un repli des prix de l'énergie, selon les chiffres définitifs publiés jeudi par l'Insee.

Sur un an, l'inflation sous-jacente, c'est-à-dire corrigée des variations saisonnières et débarrassée des phénomènes conjoncturels tels que la volatilité des prix de l'énergie, a pour sa part légèrement baissé, passant de +0,8% en octobre à +0,7%.

Sur le seul mois de novembre, les prix reculent de 0,2% après une légère hausse de 0,1% en octobre, interrompant ainsi sept mois consécutifs de hausse, sous l'effet de la baisse des prix de l'énergie et des services, a précisé l'organisme public dans un communiqué. 

Les prix de l'énergie ont également reculé en novembre du fait d'un "ralentissement prononcé des prix des produits pétroliers" tandis que la hausse des prix du gaz se poursuit pour le septième mois consécutif.

Les prix des services ont ralenti du fait d'un repli saisonnier des prix des transports aériens et d'une baisse des prix des services de communication "en lien avec de nouvelles gammes tarifaires". 

Ceux de l'alimentation ont aussi décéléré, comme en octobre. En revanche, la baisse des prix des produits manufacturés s'est légèrement atténuée. 

L'indice des prix harmonisé (IPCH), utilisé pour les comparaisons au sein de l'Union européenne, a ralenti à 2,2% après 2,5% en octobre.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Décès du Général Lamine Cissé Ex-ministre de l'intérieur du Sénégal

France : Acte 23 des «gilets jaunes», le gouvernement s'attend à des violences

L'Irak organise un sommet avec ses voisins pour plus de stabilité dans la région

Guaido appelle à «la plus grande marche de l'histoire» du Venezuela le 1er mai

Donald Trump et le maréchal Haftar discutent d'une "vision commune" pour la Libye