Amadou Gon Coulibaly à Rabat pour la 11e édition du World Policy Conférence (WPC)
0
 

Écouter
Amadou Gon Coulibaly à Rabat pour la 11e édition du World Policy Conférence (WPC)

Amadou Gon Coulibaly à Rabat pour la 11e édition du World Policy Conférence (WPC)

Frédéric Goré-Bi/RTIinfo | Lu 2501 fois | Publié

Amadou Gon Coulibaly participe à la 11ème édition de la World Policy Conférence (WPC) qui se tient à Rabat au Maroc du 25 au 27 octobre 2018 sur le thème « Forces et Faiblesses de l’Afrique d’Aujourd’hui ».

World Policy Conférence (WPC) est un forum de discussion autour des enjeux du commerce international, de l’éducation, du développement de l’Afrique, des questions climatiques, énergétiques et de l’état de l’économie mondiale.

Il vise également la promotion d’un monde plus ouvert, prospère et juste.

Amadou Gon est présent à cette édition afin de partager la vision du Président de la République et celui du gouvernement sur le développement social et économique de la Côte d’Ivoire en particulier et en général celui de l’Afrique.

Les ministres Raymonde Goudou-Coffie de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public et Souleymane Diarrassouba du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des petites et moyennes entreprises (PME) accompagnent le Chef du gouvernement ivoirien a ce forum.

La WPC réunit des décideurs, chercheurs et leaders d’opinion de haut niveau qui sont principalement choisis en fonction de leurs compétences et de leur rayonnement international.

250 personnalités de haut niveau venant d’une quarantaine de pays prennent part à cette 11e édition.  

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Soro Guillaume, ex-président de l'Assemblée nationale, a annoncé qu'il sera candidat à la présidentielle de 2020.

Madagascar: des blessés lors d'une manifestation contre un projet d'extension de la capitale

Pluies au Ghana: 28 morts et des centaines de maisons effondrées

Burkina : un policier tué dans une attaque dans l'est

Guinée: le parquet requiert 5 ans de prison ferme contre les initiateurs de la contestation