Bangolo : Surpris en plein cambriolage dans le bureau de l’éducateur du lycée moderne, trois élèves mis aux arrêts
0
 

Écouter
Bangolo : Surpris en plein cambriolage dans le bureau de l’éducateur du lycée moderne, trois élèves mis aux arrêts

Bangolo : Surpris en plein cambriolage dans le bureau de l’éducateur du lycée moderne, trois élèves mis aux arrêts

AIP | Lu 1766 fois | Publié

Trois élèves ont été mis aux arrêts par la brigade de gendarmerie de Bangolo après avoir été surpris en plein cambriolage d’un bureau d’éducateurs au lycée moderne de la ville.

«Il s’agit d’un élève de 3ème, d’un autre de la classe de 4ème et d’un écolier qui vient d’avoir son entrée en sixième. Le proviseur les a mis à la disposition de la gendarmerie», a déclaré l’éducateur Bayé Aaron Delmas.

Selon M. Bayé, dans la nuit du samedi au dimanche, les voleurs sont passés par le plafond en retirant quelques feuilles de contre-plaqué pour atterrir dans le bureau. Pendant que deux d’entre eux passaient les meubles aux peignes fins, le troisième jouait la sentinelle.

Les bruits que faisaient les quidams a tiré le proviseur de son sommeil. Et à pas lents et silencieux, il les a surpris. Avec le gardien de l’établissement, ils ont réussi à mettre la main sur l’un des voleurs qui avait chargé des matériels de bureau.

Conduit à la brigade de gendarmerie, le malfrat a avoué les faits et a cité ses complices. Les deux autres élèves voleurs ont été très vite appréhendés pour être entendus au sujet de tous les cambriolages dont le lycée a été plusieurs fois victime.

Dans la nuit du 14 juin, des bureaux d’éducateurs avaient reçu la visite des voleurs qui avaient emporté la somme de 83.000f et un poste radio, rappelle-t-on.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Nigeria: 28 morts dans un accident de la route dans le Nord

Algérie: Abdelmadjid Tebboune, ex-Premier Ministre de Bouteflika, élu Président au premier tour du scrutin (officiel)

Le Burkina Faso demande à nouveau à la France l'extradition de François Compaoré

Le RHDP invite la classe politique au respect du verdict de la cour africaine des droits de l’homme et des peuples

La police interdit la vente de pétards à Bouna