Reprise effective des cours sur toute l'étendue du territoire depuis le lundi 25 mars.
0
 

Écouter
Reprise effective des cours sur toute l'étendue du territoire depuis le lundi 25 mars.

Reprise effective des cours sur toute l'étendue du territoire depuis le lundi 25 mars.

Boris Odilon BLE/Dorcas Loba (Stagiaire) | Lu 3116 fois | Publié

Après une longue période de grève des enseignants, les établissements secondaires de Côte d’Ivoire ont ré-ouvert leurs portes. Depuis hier lundi 25 mars 2019, la reprise des cours est effective sur l’ensemble du territoire.

Les parents d’élèves peuvent pousser un ouf de soulagement. Les discussions entamées depuis le 18 février entre le ministère de l’Education nationale de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle et les organisations syndicales d’enseignants à Abidjan ont permis la suspension du mot d’ordre de grève.

Dans les établissements sillonnés hier lundi, élèves et enseignants étaient présents, signe d’un retour à la normale. Les cours se sont déroulés sans risque de troubles. Le son de la sirène qui ne se faisait plus entendre dans les cours de récréation a retenti pour le bonheur des élèves, heureux de reprendre le chemin de l’école. Ce mardi 26 mars, comme hier lundi, les cours se déroulent normalement.

A Abidjan, Bouaké, San Pedro, Yamoussoukro, Agboville, Tengrela, le constat est le même.

Au lycée de Tengrela la reprise a été constatée par l’AIP dès 07 heures. Après le salut aux couleurs, élèves et enseignants ont rejoint les salles de classe. « On est très content de revoir nos professeurs pour faire cours. On a pensé qu’on n’allait plus partir à l’école. On va bien préparer notre examen » a confié une élève en classe de troisième.

La reprise des cours a été effective à la suite de la déclaration de l’assemblée générale de la Coalition des syndicats du secteur éducation et formation de Côte d’Ivoire (COSEF-CI). Déclaration annonçant la suspension du mot d’ordre de grève pour une durée d’un mois après des semaines de négociations entre les associations syndicales et le gouvernement.

Pour rappel, les revendications des enseignants portent sur la revalorisation des indemnités de logement des enseignants du préscolaires, du primaire et du secondaire, la suppression des cours de mercredi dans le primaire, le relèvement au double de toutes les primes liées aux examens scolaires. La revalorisation des primes liées aux examens, et le paiement d’une somme de 500.000 FCFA aux enseignants ex-contractuels recrutés depuis des années par l’Etat de Côte d’Ivoire.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le bilan de l’attentat au Burkina Faso s’est alourdi passant à 24 morts, sept blessés et cinq disparus.

Soudan: tous les membres du Conseil souverain ont prêté serment (média d'Etat)

Soudan: tous les membres du Conseil souverain ont prêté serment (média d'Etat)

Soudan: tous les membres du Conseil souverain ont prêté serment (média d'Etat)

Le CNRA s’engage dans un règlement pacifique pour son domaine à Sassandra avec les populations