Lutte contre le coronavirus : La Croix-Rouge de Côte d’Ivoire mobilise 600 volontaires
0
 

Écouter
Lutte contre le coronavirus : La Croix-Rouge de Côte d’Ivoire mobilise 600 volontaires

Lutte contre le coronavirus : La Croix-Rouge de Côte d’Ivoire mobilise 600 volontaires

Boris Odilon BLE | Lu 1785 fois | Publié

Dans le cadre de la lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus, 600 volontaires des branches locales de la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire se sont mobilisés. Depuis le mois de février, ils ont entamé plusieurs actions à travers le pays pour contrer la maladie. Le président de la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire (CRCI), Dr. Da Léonce Bruno, a fait le point de leurs différentes activités menées au cours d’un point de presse tenu le jeudi 02 avril 2020 à Abidjan.

La CRCI s’est engagée aux cotés de l’Etat de Côte d’Ivoire dans la lutte contre la maladie à coronavirus. En sa qualité d’auxiliaire des pouvoirs publics dans le domaine humanitaire, elle a accompagné le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique dans ses actions de sensibilisation des populations sur les mesures préventives pour lutter efficacement contre la COVID-19. Membre de l’équipe de coordination de la réponse à la pandémie présidée par le Directeur Général de l’Institut National d’Hygiène Publique (INHP), la CRCI a, en tant que membre de la sous-commission de communication, contribué à la finalisation des messages de prévention.

« Nos 600 volontaires mobilisés expliquent les gestes barrières aux populations, mêmes les plus reculées » confie Dr. Da Léonce Bruno. Ces actions sont menées conjointement avec les autorités administratives et coutumières. « La CRCI tient à assurer une synergie dans ses actions avec les autorités locales dans chacune de ses zones d’intervention » ajoute son président.

La Croix-Rouge de Côte d’Ivoire a mené les principales actions suivantes :

  • Formation des volontaires des branches locales
  • Formation d’autres groupes associatifs (ex. jeunesse communale à Daloa)
  • Sensibilisation de masse (gare routières, cité universitaire, supermarchés, quartiers, villages, domiciles, entrée des pharmacies, marchés, entrée d’Assouindé).

Les mesures barrières (lavage des mains, distanciation sociale, tousser et/ou éternuer dans le pli du coude, éviter les attroupements) ont été les thèmes abordés au cours de ces formations.

Les volontaires de la CRCI ont sensibilisé en langues locales (Malinké, Guéré, Goua, Baoulé, Yacouba, Abbey) et dans l’argot ivoirien (Nouchi) pour que le message soit accessible à tous. Pour véhiculer ces messages, ils ont utilisé des caravanes motorisées, des motos avec haut-parleur, des mégaphones, des campagnes d’affichage dans les places publiques, des causeries avec les leaders d’opinions, les réseaux sociaux etc. Ils ont aussi installé des dispositifs de lavage des mains dans les gares routières, et participent à des cellules de veille dans les mairies, au confinement, à la fabrication et au don de dispositifs de lavage de mains.

« De plus en plus les populations commencent à comprendre. Avec l’avancée des chiffres, les gens ont commencé à adopter les bons comportements même s’il y’a des cas de rejet, de déni, de refus » affirment les responsables de la CRCI.

« C’est avec satisfaction que nous constatons que nous sommes à moins de 200 cas après 2 semaines » a dit Dr. Da Léonce Bruno avant d’ajouter « nous croyons en ces chiffres donnés par le Ministère de la Santé, nous n’avons pas à douter de ce que l’Etat de Côte d’Ivoire avance comme chiffres ». 

 

Boris Odilon BLE

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Urgent | La Côte d’Ivoire compte désormais 12443 cas confirmés, 6357 guéris et 82décès. (Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique)

Urgent | Coronavirus : 391 cas, 277guéris et 01 décès enregistrés ce samedi 11 juillet 2020 (Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique)

Nigeria: deux morts et huit blessés dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

RDC: démission du ministre de la Justice

Des jeunes de Daoukro reçoivent leurs diplômes de fin de formation dans le domaine agricole et de l’élevage