BAD : Les Etats de l’Afrique centrale invités à diversifier leurs économies à travers l’agro-industrie, la pêche et l’élevage
0
 

Écouter
BAD : Les Etats de l’Afrique centrale invités à diversifier leurs économies à travers l’agro-industrie, la pêche et l’élevage

BAD : Les Etats de l’Afrique centrale invités à diversifier leurs économies à travers l’agro-industrie, la pêche et l’élevage

Issouf Kamagaté | Lu 3540 fois | Publié

Le vice-président et économiste en chef de la Banque africaine de développement (Bad), Célestin Monga a appelé Etats de la région centre de l’Afrique à diversifier leurs économies à travers l’agro-industrie, la pêche et l’élevage.

Présentant un tableau économique du continent, notamment de l’Afrique centrale en présence des gouverneurs de la région, Célestin Monga a évoqué les principaux défis à relever pour améliorer la croissance inclusive, la paix et sécurité et la gestion et stabilité macroéconomique.

Selon le directeur général de la Banque pour l’Afrique centrale, Ousmane Doré, grâce au Fonds africain de développement, quatre des sept pays de la région ont été interconnectés, en moins de dix ans, par des axes routiers (Cameroun, la République centrafricaine, le Congo Brazzaville, le Tchad). Pour lui, 2019 serait une année de coopération approfondie avec la région. « Les engagements de la Banque dans la région ont atteint 13 milliards de dollars en 2018, pour un total de 531 opérations », a-t-il ajouté.

Après la rencontre de leurs homologues de l’Afrique de l’ouest avec le président de la Bad, le lundi 26 février, les gouverneurs de l’Afrique centrale ont participé à la réunion consultative le lendemain avec les premiers responsables de l'institution. Après avoir passé en revue les projets nationaux et régionaux, l’on note un impact réel sur les populations.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Burkina: 6 soldats tués dans deux attaques

Guinée: marche de femmes contre un troisième mandat d'Alpha Condé

Ouverture fin octobre 2019 du nouvel abattoir de Bondoukou (Mairie)

La Commission électorale indépendante (CEI) et le Sénat d’accord sur une collaboration pour faire avancer les institutions de la République

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly offre 72 millions FCFA aux 4400 sinistrés des inondations de Bassam