La Côte d’Ivoire a l’un des taux d’endettement les plus faibles de la sous-région (Oxford Business Group)
0
 

Écouter
Publicite
La Côte d’Ivoire a l’un des taux d’endettement les plus faibles de la sous-région (Oxford Business Group)

La Côte d’Ivoire a l’un des taux d’endettement les plus faibles de la sous-région (Oxford Business Group)

Frederic Goré-Bi/RTIinfo | Lu 5131 fois | Publié

La Côte d’Ivoire a un taux d’endettement de 48,6 %, selon un rapport de Oxford Business Group dont RTIinfo s’est procuré une copie. Ce taux est l’un des plus faibles de la sous-région grâce à une série de réformes financières et monétaires entreprises sous la conduite du Président Alassane Ouattara. Par ailleurs, le pays affiche une croissance du produit intérieur brut (PIB) annuelle moyenne de l’ordre de 8%.

En effet, depuis la fin de la crise politique en 2011, les investissements directs étrangers en Côte d’Ivoire ont connu une hausse, passant de 347.354.000.000 de FCFA (577 millions de dollars) en 2016 à 549.626.000.000 (913 millions de dollars) en 2019.

La stratégie de diversification économique mise en place et l’introduction de politiques ciblées visant à développer des secteurs clés ont joué un rôle capital à cet égard. A cela, il faut ajouter le climat d’affaires qui est devenu attractif pour les opérateurs économiques. Ceci grâce à une amélioration du Code des Investissements en 2012 puis en 2018, afin de mieux répondre aux besoins des investisseurs. L’Etat a également instauré un guichet unique depuis 07 ans avec une performance au-delà des attentes.

Au vu de ces résultats positifs, les derniers rapports « Doing Business » de la Banque Mondiale ont classé la Côte d’Ivoire parmi les pays dont l’économie s’est le plus améliorée.

Surtout que ces dix dernières années ont vu l’économie ivoirienne connaître d’énormes progrès économiques avec une priorité accordée à l’industrialisation par le programme de développement économique, lui-même tiré du Plan national de développement, lancé en 2012 et actuellement dans sa phase finale.

Le développement des infrastructures a constitué une autre priorité du Plan National de Développement et des sommes considérables ont été investies dans la réfection et la construction de routes et ponts, en particulier à Abidjan et dans ses environs. Parmi les autres secteurs à avoir bénéficié d’un développement infrastructurel ces dernières années, on peut notamment citer les télécommunications, l’électricité et les industries extractives telles que le secteur minier et celui des hydrocarbures.

Cependant en dépit de ce boom économique, la Côte d’Ivoire doit toutefois encore relever un certain nombre de défis pour permettre au plein potentiel de ces efforts de se réaliser.

En effet, l’économie ivoirienne, dont les principaux produits d’exportation sont le cacao, la noix de cajou et le coton, reste encore vulnérable eu égard à la volatilité des prix des matières premières. Parmi les autres problèmes urgents auxquels l’Etat ivoirien doit s’attaquer, figurent le chômage des jeunes, l’amélioration de l’accès au financement et la nécessité de promouvoir davantage d’inclusion sociale.

Par contre le déploiement de la Couverture Maladie Universelle, ainsi que le récent accord signé avec le Ghana afin de protéger les revenus des producteurs de cacao, sont des initiatives prometteuses pour l’avenir du pays, et, grâce à des bases économiques toujours plus solides et une diversification économique en marche, la Côte d’Ivoire est indéniablement mieux armée pour affronter les défis qui l’attendent.

Oxford Business Group (OBG) est un cabinet d’intelligence économique et de conseil présent dans plus de trente pays à travers le monde. Ce cabinet produit de l’information stratégique sur les marchés parmi ceux ayant la croissance la plus rapide au monde pour aiguiller les décisions commerciales et d’investissement.

Oxford Business Group (OBG) développe également des analyses exhaustives et précises de l'évolution macroéconomique et sectorielle.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le manager du village SOS d’Aboisso plaide pour plus d’engagement envers sa structure

Les éléments des forces de défense et de sécurité (FDS( veulent améliorer leurs relations avec la population de Tiébissou par le sport

L’ONG Care International expose ses actions en faveur des communautés rurales de Soubré

Le ministre Siandou Fofana fait don de 300 kits alimentaires aux veuves du quartier Sodeci à Agnibilékrou

La commission régionale du Conseil national des droits de l’homme de Côte d’Ivoire (CNDH-CI) sensibilise la population de Soko à la cohésion sociale

Publicite
Publicite