Ouverture d’un colloque scientifique sur la gouvernance spatiale en Afrique subsaharienne à Bouaké
0
 

Écouter
Ouverture d’un colloque scientifique sur la gouvernance spatiale en Afrique subsaharienne à Bouaké

Ouverture d’un colloque scientifique sur la gouvernance spatiale en Afrique subsaharienne à Bouaké

AIP | Lu 1373 fois | Publié

Un colloque international de géographie s’est ouvert, mardi, à l’université de Bouaké, sur “la dynamique des milieux anthropisés et gouvernance spatiale en Afrique subsaharienne depuis les indépendances”.

Initié par le département de géographie de l’université Alassane Ouattara, ce colloque de trois jours permettra aux enseignants-chercheurs de Côte d’Ivoire et ceux de certains pays africains de diverses disciplines et aux experts en développement d’apporter un éclairage scientifique sur les transformations en cours en Afrique depuis les indépendances.

Les participants analyseront à travers des communications pluridisciplinaires les modes de gouvernance ainsi qu’un ensemble de dynamique en œuvre sur le continent, notamment, le fonctionnement des systèmes urbains et ruraux, la variabilité climatique, la transition démographique et les problèmes environnementaux.

Le président du comité d’organisation, Dr Diakité Moussa, a indiqué que ledit colloque entend favoriser une cohésion au niveau de la recherche entre différentes disciplines des sciences humaines pour les questions de développement durable.

Il contribuera  aussi à l’émergence de la géographie sur la gestion des espaces en Afrique subsaharienne afin de créer un cadre de vie harmonieux moins contraignant aux réalités environnementales et en accord avec les aspirations sociétales.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Plusieurs personnes touchées par des tirs dans un lycée près de Los Angeles

Algérie: Human Rights Watch dénonce une "répression généralisée" des manifestations

Guinée équatoriale : Pénurie d'essence à Malabo depuis lundi

Fin des épidémies de dengue et de fièvre jaune survenues en Côte d'Ivoire entre mars et septembre 2019 (Institut national d’hygiène publique)

La ministre Raymonde Goudou envisage la création de l'Observatoire du service public (OSEP)