Dimbokro : Un agent des impôts condamné à cinq ans de prison pour détournement de deniers publics
0
 

Écouter
Dimbokro : Un agent des impôts condamné à cinq ans de prison pour détournement de deniers publics

Dimbokro : Un agent des impôts condamné à cinq ans de prison pour détournement de deniers publics

AIP | Lu 1541 fois | Publié

Un receveur à la direction générale des impôts (DGI) de Dimbokro, Koffi Joseph Eric, 38 ans, a été reconnu coupable de détournement de deniers publics et condamné à cinq ans d’emprisonnement ferme par le tribunal correctionnel de Dimbokro en son audience de mercredi présidée par le juge Allah Kouamé.

En outre, Koffi Joseph Eric a été privé de ses droits civiques, il lui est interdit de quitter le territoire national et d’exercer une fonction publique notamment la fonction de receveur des impôts. Il devra payer au trésor public ivoirien une amende de cinq millions de FCFA.

En 2015, un contrôle inopiné opéré par la DGI constate un déficit dans les caisses de la régie financière. Les enquêtes diligentées mettent en cause le receveur Koffi Eric qui est d’abord muté puis arrêté et placé sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt et de correction de Dimbokro.

Au cours de la première comparution le 5 juin 2019, le prévenu a avoué à la barre, avoir détourné cinq millions de FCFA, somme que tous les autres acteurs réfutent, estimant que le montant est plus élevé que cela. Notamment le chef immédiat de Koffi Joseph Eric qui a avancé la somme de 58 millions de FCFA. Quand le chef d’antenne de Yamoussoukro de l’agence judiciaire du Trésor, Aka Yao Joseph, agissant au nom et pour le compte de l’Etat de Côte d’Ivoire, a réclamé plutôt 106 millions de FCFA.

« Vous avez, en tant que chef, failli à votre mission en faisant preuve de légèreté et accorder toute votre confiance au prévenu. C’est pareil pour tous depuis l’inspection générale de impôts à l‘agent judiciaire du Trésor en passant par l’inspection générale du Trésor », a accusé le président du tribunal. L’affaire a été renvoyée au 12 juin. Le juge a suivi la réquisition du procureur et a condamné le prévenu à cinq années de prison.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des jeunes de Logoualé sensibilisés sur les conséquences du mariage des enfants

2,4 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire dans le Sahel central (PAM)

Le Burkina Faso au centre d’une crise humanitaire dramatique qui secoue le Sahel central (PAM)

Neuf nouveaux magistrats installés dans leurs fonctions à la Cour d’Appel de Bouaké

Le ministère de la Justice confirme la révocation du magistrat Grah Ange Olivier (Communiqué)