Kani : Il soupçonne son cousin de courtiser sa femme et le tue à coups de machette
0
 

Écouter
Publicite
Kani : Il soupçonne son cousin de courtiser sa femme et le tue à coups de machette

Kani : Il soupçonne son cousin de courtiser sa femme et le tue à coups de machette

AIP | Lu 1983 fois | Publié

Dans le village de Fadiadougou, un habitant a tailladé à mort son cousin qu’il soupçonnait de courtiser sa femme.

Selon les informations, Koné Aboudramane, qui vit avec son cousin Bamba Losseni dans la cour familiale, accuse depuis un moment ce dernier d’avoir une relation avec sa femme Doumbia Maflani. Ces accusations sont rejetées par le cousin et la femme. Même les parents de Koné Aboudramane ne sont pas d’avis avec leur enfant dont les accusations sont infondées puisque Bamba Losseni vit également avec une femme, rapporte-t-on.

Devant les accusations incessantes, Losseni quitte la cour. Toutefois, le départ de son cousin n’arrange pas les choses car Koné maintient ses accusations vis-à-vis de sa femme. Fatiguée de ces accusations sans fondement, elle rejoint ses parents dans le village de Manabri, puis Abidjan.

Alors ruminant de colère, Koné menace au quotidien son cousin avec lequel il veut coute que coute en découdre. Alors, le 13 juin, aux environs de 22h30, Koné Aboudramane, armé d’une machette et épiant les faits et gestes de son cousin, Koné, profite de la pénombre pour attaquer et assener deux coups de machette à la tête de Bamba Losseni, par l’arrière. Grièvement blessé, le cousin rend l’âme avant son arrivée au centre de santé.  Après son acte, il criminel disparait des lieux.

Il est finalement cueilli par les gendarmes à ces trousses, sur une piste aux environs de 3h du matin.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le Chef de terre de Ouangolodougou appelle les cadres du département à l’entente

L’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta de retour à Bamako

Les populations désertent la ville de Dabou après les affrontements inter-ethniques

Issia : Une enseignante poignarde son mari pour une dette de 10.000 FCFA

Les élèves anticipent les congés de Toussaint à Issia

Publicite
Publicite