Situation calme à Béoumi deux jours après les affrontements entre jeunes.
0
 

Écouter
Situation calme à Béoumi deux jours après les affrontements entre jeunes.

Situation calme à Béoumi deux jours après les affrontements entre jeunes.

Lacinan Ouattara / RTI Info | Lu 1580 fois | Publié

La situation reste calme ce vendredi matin à Béoumi, 48 heures après les heurts et la tension dans la ville située à 60 km à l’ouest de Bouaké, indique notre reporter sur place. L’émissaire du Gouvernement, le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko Touré par ailleurs cadre de la région, est arrivé hier jeudi d’Abidjan. Avec les autorités locales, notamment le Préfet Dedj Mel, l’ensemble des forces vives et les responsables des différentes communautés, il a appelé à l’apaisement et au retour au calme.

Deux jours après les violences dans la ville de Béoumi au centre de la Côte d’Ivoire, on note un retour au calme après l’intervention du porte-parole du Gouvernement, Sidi Tiémoko Touré. 

"Même si les barrages érigés par les jeunes ont été levés pour permettre la circulation et l’ouverture des magasins, des commerces et des bureaux, la reprise des activités est encore timide ce matin", indique notre correspondant sur place joint au téléphone. D'importants renforts de forces de l’ordre présents dans la ville depuis le mercredi, sécurisent les commerces et les bâtiments publics, selon plusieurs témoins. 

Peu avant le couvre-feu instauré de 19h à 6h pour la circonstance, la résidence du Préfet a servi de cadre aux échanges en présence du Ministre Sidi Touré. C’est tard dans la nuit que les échanges ont abouti à l’engagement des représentants des populations à appeler au calme.

Ainsi, les chefs traditionnels et les chefs de communauté ont promis rappeler à l’ordre les jeunes, mais exigé des sacrifices à faire pour « purifier la ville » dans la tradition locale. On note aussi l’engagement à organiser des prières après ces incidents qui ont fait, selon un bilan provisoire, trois morts, dont deux dans la journée d’hier et une quarantaine de blessés.

Sidi Tiémoko Touré qui a passé la nuit sur place a recommandé aux jeunes de quitter les rues et de mettre fin à cette situation. Il a, au nom du Gouvernement fait des dons pour les sacrifices et promis la prise en charge des blessés et un soutien aux familles endeuillées.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

L'ex-président tunisien Ben Ali enterré à Médine en Arabie saoudite (témoins)

Marche pour le climat à Paris : 1.000 manifestants "radicaux" dans le cortège (préfecture de police)

Le pont de fortune reliant Kotouba à Nassian emporté par les eaux de pluie

Le préfet de Niakara invite les populations à libérer “sans délai” les emprises de la Nationale A3

Guinée équatoriale: la capitale économique sans eau courante depuis trois semaines