Un ex-militaire condamné à 10 ans de prison pour le vol d’un téléphone et d’une motocyclette
0
 

Écouter
Un ex-militaire condamné à 10 ans de prison pour le vol d’un téléphone et d’une motocyclette

Un ex-militaire condamné à 10 ans de prison pour le vol d’un téléphone et d’une motocyclette

AIP | Lu 2651 fois | Publié

Un ex-militaire, Tuo Yalla Moussa, 24 ans, a écopé, au cours de l’audience correctionnelle de la section de tribunal de Séguéla tenue mercredi, d’une peine d’emprisonnement de 10 ans après le braquage de Fofana Kochia à l’issue duquel ce dernier a été délesté de son téléphone portable et de sa motocyclette retrouvée plus tard en possession du prévenu.

“M. le président, la moto a été retrouvée avec moi mais c’est un ami qui m’a vendu ça”, a argué M. Yalla pour sa défense mise à mal par le témoignage du fils de la victime qui, bien que l’engin ait été débarrassé de son habillage, l’a reconnu et a pris le prévenu en filature avant de le dénoncer à la chefferie de Gborozo où il résidait et aux gendarmes qu’il a tenté de semer en prenant la fuite à leur vue.

Après avoir fondé sa conviction sur le changement de la carrosserie de la moto et la tentative de fuite, le président de séance a condamné Tuo Yalla Moussa à 10 ans de prison, 500 000 francs d’amende, 10 ans de privation des droits prévus à l’article 66 du code pénal, trois ans d’interdiction de paraître sur l’ensemble du territoire national, à l’exception de son lieu de naissance, en plus de payer 220 000 francs à sa victime, à titre de dommages et intérêts.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Ouverture à Minignan d’un atelier sur les enjeux du commerce du bétail en Afrique de l’Ouest

Des cadres de structures déconcentrées renforcent leur capacités en matière de population

La Côte d’Ivoire favorable à la ratification la convention relative à la protection des droits des travailleurs migrants

Un comité de prévention des inondations bientôt mis en place à Sikensi

L'article fixant les règles d’acquisition de la propreté des terrains urbains adoptée en commission par les députés