Vingt-quatre récalcitrants à la mesure du couvre-feu interpellés dans le N’Zi et le Moronou
0
 

Écouter
Publicite
Vingt-quatre récalcitrants à la mesure du couvre-feu interpellés dans le N’Zi et le Moronou

Vingt-quatre récalcitrants à la mesure du couvre-feu interpellés dans le N’Zi et le Moronou

AIP | Lu 4989 fois | Publié

Au total, 24 personnes qui n’ont pas suivi la mesure de couvre-feu décrété par le chef de l’Etat, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, ont été raflées lors des patrouilles effectuées par les forces de l’ordre dans la nuit du mardi à mercredi (première nuit du couvre-feu) dans les régions du N’zi et du Moronou, a appris l’AIP de source sécuritaire.

Dans la région du N’zi, six individus ont été interpelés à Bocanda et une motocyclette a été découverte, abandonnée en pleine ville à Dimbokro. Du côté de la région du Moronou, 15 personnes ont été arrêtées à M’batto et trois autres à Tiémélékro, a expliqué la source, saluant les efforts consentis par les forces de défense et de sécurité notamment la gendarmerie nationale.

"La population doit comprendre que les mesures prises par le gouvernement notamment le couvre-feu sont à leur avantage. La discipline, le civisme et le respect des lois leur sont demandés", a recommandé la source, soulignant que rien ne sera toléré au cours de cette période pour la sauvegarde de la vie des populations.

Dans un message radio-télévisé à la nation, le président de la République Alassane Ouattara a renforcé les mesures du Conseil national de sécurité (CNS) prises le 16 mars en déclarant l’état d’urgence et décrétant un couvre-feu qui court de 21h à 5h du matin, depuis mardi.

A ce jour, la Côte d’Ivoire enregistre sur son sol 80 cas de contamination au COVID-19 dont trois personnes guéries.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Coronavirus: le Premier ministre d'Eswatini en Afrique du Sud pour des soins

Soudan: l'arrivée des réfugiés provoque un déboisement massif

Tchad: des radios cessent d'émettre après l'arrestation de journalistes et opposants

Algérie: trois islamistes armés tués (ministère de la Défense)

Insécurité en RDC: l'ONG Médecins sans frontières (MSF) se retire d'un territoire à l'Est

Publicite
Publicite