Bondoukou : Un incendie ravage plusieurs classes du Groupe scolaire "Le Plateau"
0
 

Écouter
Publicite
Bondoukou : Un incendie ravage plusieurs classes du Groupe scolaire

Bondoukou : Un incendie ravage plusieurs classes du Groupe scolaire "Le Plateau"

AIP | Lu 5204 fois | Publié

Plusieurs salles du groupe scolaire primaire « Le Plateau » de Bondoukou, notamment le bureau d’un directeur de l’EPP 2 ainsi que trois classes ont subi un incendie, faisant d’énormes dégâts sans perte en vie humaine, a constaté, lundi, l’AIP.

Si les trois classes ont pu résister à l’incendie qui s’est déclenché dimanche,  le bureau de la directrice de l’école primaire publique (EPP 2) du Plateau a été complètement  brûlé malgré la présence des sapeurs-pompiers qui ont pu empêcher la propagation du feu.

La directrice de l’EPP 2, Kouassi Yao Anne Marie, a déploré d’énormes dégâts dus à l’incendie notamment, les extraits de naissance des élèves, cahiers de registres ainsi que d’autres objets pédagogiques. Elle a souligné que pendant l’incendie, la classe de CM2 a été saccagée par des badauds.

Selon le directeur de l’EPP 1, Ouattara Amadou, le groupe scolaire a fait l’objet de plusieurs  vol avec le même procédé, à savoir la condamnation du portail de l’intérieur pour retarder l’arrivée des secours sur les lieux.

Il a lancé un appel aux autorités locales, notamment le maire, Koné Hiliassou et le préfet de région, présentes sur le lieu du sinistre afin qu’elles renforcent la sécurité de l’école.

Crée depuis 1975, le groupe scolaire compte 636 élèves pour  12 enseignants.

 

Coronavirus  : Quand les prix des denrées alimentaires résistent à la pandémie en Côte d'Ivoire

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Coronavirus: le Premier ministre d'Eswatini en Afrique du Sud pour des soins

Soudan: l'arrivée des réfugiés provoque un déboisement massif

Tchad: des radios cessent d'émettre après l'arrestation de journalistes et opposants

Algérie: trois islamistes armés tués (ministère de la Défense)

Insécurité en RDC: l'ONG Médecins sans frontières (MSF) se retire d'un territoire à l'Est

Publicite
Publicite