La mairie de Lakota s’engage dans la lutte contre le Covid-19
0
 

Écouter
Publicite
La mairie de Lakota s’engage dans la lutte contre le Covid-19

La mairie de Lakota s’engage dans la lutte contre le Covid-19

Boris Odilon BLE/RTI Info | Lu 5413 fois | Publié

Face à l’épidémie de coronavirus, Samy Merhy, maire de Lakota, a entrepris une campagne de sensibilisation des institutions et populations de sa commune.

Le coronavirus a déjà fait plus de 20.000 morts à travers le monde. En Côte d’Ivoire, 73 cas confirmés de maladie ont été annoncés pour 3 guérisons. Même si le pays ne dénombre aucun mort, la propagation du virus se fait à une vitesse vertigineuse, les risques de contamination étant essentiellement liés aux conditions d’hygiène et de sécurité. Pour contrer la pandémie dans sa cité, Samy Mehry a commencé la sensibilisation et la mise en place de mesures de prévention accessibles aux populations.

Si en milieu urbain, les administrés sont réceptifs au message, ce n’est pas le cas en zone rurale. Les attroupements dans les marchés et les gares routières continuent, les surcharges dans les véhicules de transport en commun aussi. Les populations ne voient pas l’importance du lavage des mains, de l’utilisation du gel hydro-alcoolique ou du port du masque. Pire, elles pensent que « c’est une maladie de blancs » !

Pour démentir tous ces préjugés et renforcer l’appel à la vigilance lancé par le Gouvernement, le maire de Lakota et ses équipes ont sillonné les rues de la commune entre les 20 et 22 mars 2020. Les bras chargés de gels hydro-alcooliques et de savon, Samy Merhy a été au contact des populations et autorités administratives de Lakota. Il a rencontré le Préfet, le Commissaire de Police, le Chef de Brigade de la Gendarmerie, le Responsable du Centre Médical de Santé et les agents de la Mairie, pour discuter des mesures mises en place et des précautions à prendre afin de renforcer le dispositif.

Ensuite, la délégation composée du Maire et de son conseil, s’est rendue au grand marché de Lakota, au quartier « Dioulabougou » et dans les différentes gares. Femmes, enfants, gérants de boutiques, tenanciers de maquis et leaders d’opinion communautaires ont été sensibilisés. D’autres initiatives indirectes comme l’assainissement des canaux d’évacuation de la commune ont également été engagés.

En plus des dons faits, le maire a promis renforcer les équipements sanitaires afin d’assurer la bonne pratique des mesures d’hygiène préconisées.

Pour l’heure, les agents de la Gendarmerie et de la Police Municipale veillent au respect strict des mesures de sécurité tels que le non-attroupement de plus de 50 personnes, la distance de sécurité d’un mètre entre les individus et la limitation à 3 personnes (chauffeur y compris) dans les transports en commun.

 

Ce que disent les chercheurs ivoiriens d'un éventuel traitement

à la chloroquine face au coronavirus.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Coronavirus: le Premier ministre d'Eswatini en Afrique du Sud pour des soins

Soudan: l'arrivée des réfugiés provoque un déboisement massif

Tchad: des radios cessent d'émettre après l'arrestation de journalistes et opposants

Algérie: trois islamistes armés tués (ministère de la Défense)

Insécurité en RDC: l'ONG Médecins sans frontières (MSF) se retire d'un territoire à l'Est

Publicite
Publicite