JIF 2020 : les femmes des sucrières de Badikaha appellent à la fin des violences basées sur le genre
0
 

Écouter
Publicite
JIF 2020 : les femmes des sucrières de Badikaha appellent à la fin des violences basées sur le genre

JIF 2020 : les femmes des sucrières de Badikaha appellent à la fin des violences basées sur le genre

AIP | Lu 5052 fois | Publié

À l’occasion de la Journée internationale des droits de la femme (JIDF) 2020, organisée samedi sur le site 2 de la Sucrerie d’Afrique en Côte d’Ivoire (SUCAF-CI) , dans la sous-préfecture de Badikaha (Niakara, région du Hambol), la porte-parole des femmes, Madeleine Silué Yomitak a plaidé pour plus d’actions rigoureuses contre les Violences basées sur genre (VBG).

Mme Yomitak , par ailleurs présidente des femmes travailleuses de la SUCAF-CI 2 , a insisté auprès de l’ensemble des femmes de la localité pour une  prise de conscience tant au niveau des défis que des opportunités pou l’amélioration de leurs conditions de vie.

” Nos petites filles sont violées, tuées dans le plus grand silence, des enfants disparaissent et dans certaines régions , la petite fille n’a pas accès à l’éducation, des femmes sont encore battues sous nos yeux au 21 ème siècle, les droits des veuves sont bafoués et des femmes meurent en couche “, a  déploré Madeleine Silué .

Pour elle, cette liste non-exhaustive des violations devrait interpeller et induire l’organisation de tables rondes, des rencontres périodiques d’échanges en vue d’un changement.

” Réclamons des solutions à qui de droit car j’ai pleinement foi en chacune d’entre nous, en notre potentiel , et c’est ensemble que nous réussirons “, a-t-elle conclu .

Cette cérémonie de la 43 ème commémoration de JIF , s’est tenue en présence du sous-préfet de Badikaha , Siriki Koné,  du Directeur général adjoint (DGA) de la SUCAF-CI, Jean-Pierre Champeaux, des cadres de cette compagnie , des chefs traditionnels et des femmes issues des divers secteurs d’activités de cette localité.

Un défilé , des jeux et prestations artistiques  d’activités sanitaires , sportives et d’une conférence autour du thème ” La promotion de la femme, un atout pour une paix durable en Côte d’Ivoire “, ont meublé cette cérémonie.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une marche silencieuse au lycée Sainte Marie en mémoire des victimes du SIDA

La quinzaine des droits de l’Homme du CNDH débute par la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida

La section du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits de l’homme (RAIDH) relève les actions de prévention de la crise électorale à Aboisso

Une organisation déplore le refus des personnes vivant avec le VIH de fréquenter les hôpitaux à cause du Covid-19

Un fonds de 20 milliards FCFA pour le développement des petites et moyennes entreprises (PME) ivoiriennes

Publicite
Publicite