Reprise timide des cours sur l’ensemble du territoire
0
 

Écouter
Reprise timide des cours sur l’ensemble du territoire

Reprise timide des cours sur l’ensemble du territoire

Dorcas Loba (Stagiaire) | Lu 2993 fois | Publié

Les cours ont timidement repris ce lundi 04 mars dans plusieurs établissements sur l’ensemble du territoire national en dépit de la suspension du mot d’ordre de grève, décidée par les douze organisations membres de l’intersyndicale de l’enseignement préscolaire et primaire de Côte d’Ivoire (ISEPPCI).

Le constat dans différentes écoles sur l’étendue du territoire national reste celui d’une reprise mitigée. Au Lycée moderne de Cocody, seulement 12 enseignants sur 60 ont répondu présents ce lundi 04 mars, nous explique le proviseur Honoré Konan. "Je m’attendais à plus que ça ce matin, le taux est vraiment faible et ce n’est pas bon, seulement 12 enseignants sur 60 sont présents". Le constat est le même partout. Notamment au Lycée moderne de Dimbokro, où les portes sont restées fermées sans la présence d’enseignants a constaté sur place, le correspondant de l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP). "Vous voyez les enseignants ne sont pas venus, seule l’administration est présente", a déclaré le Directeur régional de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Konaté Alassane.


Du côté de Bouaké, on observe une timide reprise des cours dans le secondaire mais une reprise non effective dans le primaire public. La plupart des écoles primaires comme les groupes scolaires Ville Nord, Ville sud, Kôkô 1 et 2, TSF4 et TSF Sud ont ouvert très tôt le matin, les élèves sont venus en grand nombre avec quelques enseignants qui avaient répondu à l’appel, mais elles ont refermé quelques temps après. Le Lycée Nimbo quant à lui, affiche une timide reprise.

Dans la ville d’Abengourou, la reprise n’a tout simplement pas eu lieu, a rapporté l’AIP. " Nous ne pouvons pas faire plus d’un mois de grève et reprendre les cours sans rien obtenir", a déclaré le fédéral de la coordination des enseignants du second degré de Côte d’Ivoire (CESCI), Traoré Ibrahim, justifiant ainsi l’absence des enseignants au sein des écoles. Même son de cloche à San-Pédro dans l’ensemble des établissements sillonnés.


Le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a quant à lui publié ce lundi 04 Mars 2019, une vidéo attestant de la reprise des cours dans certains établissements du primaire et du secondaire.


Les négociations avec les responsables syndicaux reprennent ce mardi 05 mars, selon le chef de cabinet du ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement technique et de la formation professionnelle, Abdoulaye Kouyaté.


Pour rappel, les revendications des enseignants portent sur la revalorisation des indemnités de logement des enseignants du préscolaires, du primaire et du secondaire, la suppression des cours de mercredi dans le primaire, le relèvement au double de toutes les primes liées aux examens scolaires. La revalorisation des primes liées aux examens, et le paiement d’une somme de 500.000 FCFA aux enseignants ex-contractuels recrutés depuis des années par l’Etat de Côte d’Ivoire.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les institutions de Bretton Woods saluent les performances économiques de la Côte d’Ivoire (Amadou Gon )

Les entités membres de la CEI appelées à proposer chacune 1647 personnalités pour animer les commissions électorales locales

Le ministre de l’Agriculture appelle à la mobilisation autour du Salon international de l’agriculture et des ressources animales (SARA)2019

Le ministre Siandou Fofana récolte 2500 milliards FCFA à Dubaï pour le projet «Sublime Côte d’Ivoire»

Pluie diluviennes: De nombreux camions et motos retenues dans la boue à Téhini