Le Réseau des parlementaires pour la lutte contre le tabagisme engagé auprès du Ministère de la santé
0
 

Écouter
Le Réseau des parlementaires pour la lutte contre le tabagisme engagé auprès du Ministère de la santé

Le Réseau des parlementaires pour la lutte contre le tabagisme engagé auprès du Ministère de la santé

Véronique Hagbé (Stagiaire) | Lu 2190 fois | Publié

Le Réseau des parlementaires pour la lutte contre le tabagisme s’est engagé aux côtés du Ministère de la santé afin de lutter ensemble contre ce phénomène qui touche près d’un milliard de personnes dans le monde. Dr Aka Aouelé, ministre de la santé et de l’hygiène publique a accordé une audience aux députés membres de ce réseau le mercredi 10 avril 2019 à Abidjan.

Réunis au sein du Réseau des parlementaires pour la lutte contre le tabagisme, ces élus ont affirmé leur engagement dans la politique de lutte contre ce fléau mise en place par le gouvernement. Le Réseau a pour mission d’accompagner les actions du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique afin d’éradiquer le phénomène. Selon l’OMS, on estime à 6 millions le nombre de décès par an directement liés au tabagisme avec 2,5 millions de femmes. Ce chiffre pourrait dépasser les 8 millions avant 2030.

Fort de ce constat alarmant, le Réseau entend intensifier ses actions de sensibilisation aux côtés du ministre Aka Aouelé. « Nous voulons lui réaffirmer notre soutien dans sa volonté de lutter contre les dangers liés à la consommation du tabac et investir le terrain de la sensibilisation contre ce fléau partout en Côte d’Ivoire » a déclaré Charles Gnahoré, président du Réseau. Selon lui, les consommateurs du tabac en Côte d’Ivoire sont de plus en plus nombreux et « principalement des jeunes ». Il a ajouté que « chacun devrait y mettre du sien pour freiner ce phénomène qui menace le développement du pays ».

Le tabac étant l’une des causes de mortalité en Côte d’Ivoire, Dr Aka Aouelé s’est donc réjoui de cette collaboration avec son ministère. « Nous nous retrouvons pour la bonne cause qui n’est rien d’autre que de combattre le tabagisme » a-t-il dit.

Zotoua Ernest, directeur- coordonnateur du Programme National de la Lutte contre le Tabagisme (PNLTA), a indiqué que 5000 décès chaque année sont liés directement à la consommation du tabac.
S’inscrivant dans le programme social du gouvernement, cette initiative du PNLTA est un projet de loi qui sera bientôt soumis à l’Assemblée nationale.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le CHU de Yopougon fermé à partir de novembre pour une réhabilitation d'une durée de 36 mois à compter de janvier 2020.

Un tribunal militaire a condamné vendredi l'ancien chef d'état-major de Guinée équatoriale, Ruslan Hermes Nguema Oyana, à 18 ans de prison

Burkina: cinq hommes des forces de l'ordre tués dans une double attaque

La 2e édition du Forum international coaching 4 Africa s’ouvre en décembre

Les travaux de la réouverture de l’embouchure de Grand-Bassam débutent en novembre