Un groupe suisse investit 1.5 milliard FCFA dans la conservation et la réhabilitation de la Forêt Classée de Cavally
0
 

Écouter
Publicite
Un groupe suisse investit 1.5 milliard FCFA dans la conservation et la réhabilitation de la Forêt Classée de Cavally

Un groupe suisse investit 1.5 milliard FCFA dans la conservation et la réhabilitation de la Forêt Classée de Cavally

Boris Odilon BLE | Lu 5005 fois | Publié

Le groupe Nestlé a paraphé un protocole d’accord avec le Ministère des Eaux et Forêts dans le cadre de la lutte contre la déforestation. La convention a été signée par le ministre Alain-Richard Donwahi et Thomas Caso, Directeur Général de Nestlé Côte d’Ivoire.

Le projet d’un montant global avoisinant 2 milliards FCFA, va servir à la mise en œuvre du projet portant sur la conservation et la réhabilitation de la Forêt Classée de Cavally, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. La SODEFOR et la Fondation EARTHWORM qui travailleront en synergie avec les autres parties prenantes pour la réalisation du projet.

En 2017, Nestlé a rejoint l’Initiative Cacao & Forêts (ICF) pour contribuer à mettre fin à la déforestation, en partenariat avec les gouvernements de la Côte d'Ivoire, du Ghana et des acteurs de l'industrie du cacao et du chocolat. Ce protocole vient renforcer une fois de plus l’engagement du groupe Nestlé dans la lutte contre la déforestation. La contribution du groupe suisse s’élève à environ 1.5 milliard FCFA.

« La lutte contre la déforestation liée au cacao fait partie de l'ambition de Nestlé de transformer sa chaîne d'approvisionnement agricole en la rendant plus respectueuse du climat et plus résiliente. Cette décision s’inscrit dans le cadre de notre engagement dans la lutte contre le changement climatique et contribuera à l'atteinte de notre objectif "zéro émission net" d'ici 2050 », a déclaré Magdi Batato, Vice-président Exécutif, Directeur des Opérations de Nestlé via vidéoconférence. En effet, l’ICF, grâce aux efforts conjugués de ses membres, a permis à la Côte d’Ivoire de réaliser des progrès significatifs en matière de protection des forêts.

Cet accord réjouit le gouvernement ivoirien, en ce qu’il entre dans la ligne droite de la politique nationale de préservation, de réhabilitation et d'extension des forêts. « Ce partenariat renforcera notre engagement à lutter contre la déforestation causée en partie par la culture du cacao en Côte d’Ivoire et à renforcer la résilience des communautés et des producteurs de cacao. Je souhaite plein succès à sa mise en œuvre », a déclaré Alain-Richard Donwahi, Ministre des Eaux et Forêts.

« Nous continuerons à travailler avec les gouvernements et d'autres parties prenantes pour aider à protéger et restaurer les réserves forestières et améliorer la qualité de vie des communautés. Ces initiatives devraient promouvoir une production de cacao durable et des communautés prospères », a ajouté le Directeur Général de Nestlé Côte d’Ivoire, Thomas Caso.

La forêt de Cavally fait partie des 234 forêts classées que compte la Côte d'Ivoire. Le pays a perdu une bonne partie de son couvert forestier au cours des 60 dernières années. De 1960 à 2015, la superficie de ses forêts est passée de 16 millions à 3,5 millions d’hectares. Cette perte serait causée en majorité par l’agriculture extensive.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Alassane Ouattara félicite la diaspora RHDP pour la contribution à sa réélection

Un code de la santé vétérinaire adopté pour protéger les populations et les animaux

Grammys: Beyoncé en tête avec 9 nominations, devant Taylor Swift et Dua Lipa

Ethiopie: première réunion du Conseil de sécurité sans déclaration commune

Niger: décès de l'ancien président Mamadou Tandja (officiel)

Publicite
Publicite