Un léopard tue un enfant dans un parc national sud-africain
0
 

Écouter
Publicite
Un léopard tue un enfant dans un parc national sud-africain

Un léopard tue un enfant dans un parc national sud-africain

AFP | Lu 1829 fois | Publié

Un léopard a tué un garçon de deux ans et demi dans le parc national sud-africain du Kruger (nord-est) après avoir franchi la clôture électrique d'une habitation du personnel de la réserve, a-t-on appris jeudi de source officielle.

"L'enfant n'avait que trente mois", ont indiqué les autorités du parc dans un communiqué. "Le décès a été constaté par des médecins de l'hôpital de Shongwe (au sud du parc) où le garçon a été amené en urgence par sa famille", ont-elles précisé.

Après l'attaque du félin mercredi soir, des gardes du parc ont traqué l'animal, avant de l'abattre pour éviter toute nouveau drame.

"Dans les parcs comme le Kruger, les prédateurs interagissent avec des touristes et du personnel, ce qui peut parfois conduire des espèces comme le léopard à s'habituer à une présence humaine", ont expliqué les autorités du parc. "Le changement de leur comportement naturel peut alors mener à des accidents regrettables comme celui-ci."

Les autorités ont toutefois tenu à préciser que ces attaques restent extrêmement rares.

"C'est un risque avec lequel nous vivons quotidiennement dans le cadre de la conservation de la faune", a estimé le directeur des parcs nationaux sud-africains, Fundisile Mketeni.

Le parc Kruger couvre près de 2 millions d'hectares, et abrite plus de 500 espèces d'oiseaux et 147 espèces de mammifères. Il est l'une des principales attractions touristiques de l'Afrique du Sud.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Présidentielle 2020 : Des OSC préconisent le recours au juge constitutionnel pour l’éligibilité des candidats

Les femmes du RHDP appellent la classe politique à privilégier les actions de paix et de cohésion

Coronavirus : l'OMS impatiente d'analyser les essais cliniques russes

Les marches annoncées par l'opposition pour jeudi interdites à Gagnoa

La Secrétaire chargée des droits de l'homme Aimée Zébéyoux appelle la jeunesse de Gagnoa à renoncer aux manifestations

Publicite
Publicite