Guinée-Bissau: l'état d'urgence sanitaire prolongé, le couvre-feu aboli
0
 

Écouter
Publicite
Guinée-Bissau: l'état d'urgence sanitaire prolongé, le couvre-feu aboli

Guinée-Bissau: l'état d'urgence sanitaire prolongé, le couvre-feu aboli

AFP | Lu 5134 fois | Publié

Le président de Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embalo, a annoncé une prolongation d'un mois de l'état d'urgence décrété fin mars pour lutter contre le coronavirus, soit le double de la durée habituelle, en précisant que celui-ci ne serait plus assorti d'un couvre-feu.

"L'état d'urgence est prolongé mais il n'y aura pas de couvre-feu", a déclaré devant la presse le président Embalo.

Selon un décret présidentiel publié dans la foulée, le chef de l'Etat estime qu'une période de 15 jours, durée jusqu'ici des 6 mesures d'état d'urgence prises successivement, "est insuffisante pour une réponse adéquate et efficace" à la situation sanitaire.

Selon le décret, l'état d'urgence, qui arrivait à terme jeudi, est donc prolongé "de 30 jours", jusqu'au 25 juillet.

Le couvre-feu, dont M. Embalo a annoncé la suppression, était en vigueur 20H00 à 06H00 du matin.

Devant les journalistes, le président a à nouveau appelé au respect des "gestes barrière" pour arrêter la propagation de l'épidémie, alors que le pays a officiellement annoncé 1.556 cas de Covid-19, dont 191 guéris et 19 décès.

La Guinée-Bissau, petit pays pauvre et chroniquement instable d'Afrique de l'Ouest de 1,8 million d'habitants, manque d'infrastructures de santé pour faire face à une épidémie de grande ampleur.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une marche silencieuse au lycée Sainte Marie en mémoire des victimes du SIDA

La quinzaine des droits de l’Homme du CNDH débute par la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida

La section du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits de l’homme (RAIDH) relève les actions de prévention de la crise électorale à Aboisso

Une organisation déplore le refus des personnes vivant avec le VIH de fréquenter les hôpitaux à cause du Covid-19

Un fonds de 20 milliards FCFA pour le développement des petites et moyennes entreprises (PME) ivoiriennes

Publicite
Publicite