Festival « Les nuits d’Abidjan 2018 » : Cinéma et musique pour égayer la ville
0
 

Écouter
Festival « Les nuits d’Abidjan 2018 » : Cinéma et musique pour égayer la ville

Festival « Les nuits d’Abidjan 2018 » : Cinéma et musique pour égayer la ville

RTI Info/Boris Odilon BLE | Lu 1048 fois | Publié

Du 12 au 16 décembre se tiendra à Abidjan un festival du cinéma et de la musique dénommé « Les nuits d’Abidjan 2018 ». Annoncée par Boris Van Gils qui en est l’initiateur, cette fête du cinéma et de la musique a pour objectif de susciter des vocations auprès des jeunes.

Au cours de la conférence de presse animée le vendredi 01 juin 2018 à Abidjan, l’initiateur du festival a permis aux uns et aux autres de comprendre les ambitions qu’il nourrit. « L’objectif est de susciter beaucoup de vocations auprès des jeunes à travers le cinéma populaire, de montrer aux jeunes le cinéma sur grand écran. C’est important de créer des industries, une plateforme de tournage, des synergies. C’est un grand challenge », a précisé Boris Van Gils.

Au menu de ce festival : des films afro, des projections populaires, des villages cinéma dans les communes de Yopougon et Port-Bouët où seront donnés de grands concerts à partir de 22h. Pour cette première édition, 25000 visiteurs sont attendus. « C’est la première édition et on est très excité de mettre cela en place. Ça sera la fête du cinéma dans toute sa splendeur. On espère grandir d’années en années » a conclu Boris Van Gils.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Samba Coulibaly, ex-maire élu de Daloa, nommé représentant du Président de la République au Conseil d'Administration du BNETD.

Lancement de la plateforme Refinitiv de Thomson Reuters pour la diffusion des flux des données boursières à Abidjan.

N'Gouan Aka Mathias, ex-Maire de Cocody, nommé représentant du Président de la République au Conseil d'Administration de la Poste de Côte d'Ivoire.

La réouverture de la poste de Tafiré permet l’accès des habitants à la presse écrite

Des populations de Dabakala suggèrent le raccordement de cette localité au fleuve Comoé pour résoudre les problèmes d’approvisionnement eau courante